TERRORISME. Libye: le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar aka M. Marlboro ou le chat toujours en vie

Posted on Juin 16, 2015 @ 10:29

47


Mokhtar Belmokhtar

Mokhtar Belmokhtar

Le chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar n’aurait pas péri dans une frappe aérienne américaine. C’est du moins ce que prétend un groupe jihadiste libyen.

Histoire d’un chat

Il a vraiment sept vies. Le groupe jihadiste libyen Ansar Asharia a démenti mardi que le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar avait été tué dans une frappe américaine le weekend dernier en Libye, comme l’avait annoncé lundi le gouvernement américain. Une information tout de suite confirmée par le gouvernement fantoche libyen…

La frappe avait visé une réunion d’Ansar Asharia dans l’est du pays. Dans un communiqué, ce groupe identifie sept personnes tuées dans le raid, parmi lesquelles ne figure pas Belmokhtar, et affirme qu’«aucune autre personnalité n’a été tuée».

Ce chat mort plusieurs fois

La mort de Mokhtar Belmokhtar, surnommé l’«insaisissable» par les forces françaises, a été annoncée plusieurs fois par le passé. On a notamment cru qu’il avait été tué au Mali en 2013. Puis en Algérie. Enfin en Libye.

Après avoir été formé en Afghanistan, où il s’est gravement blessé à l’oeil droit, d’où son surnom du «Borgne», Mokhtar Belmokhtar a participé à la guerre civile en Algérie dans les années 90. Au fil des ans, il est devenu une figure de la contrebande, du trafic d’armes et des insurrections dans la région et notamment au Mali.

Il s’est également fait connaître en fournissant des armes aux groupes islamistes ainsi qu’en tant que trafiquant de cigarettes, ce qui lui a valu le surnom de «M. Marlboro» au sein de la population du Sahara.

 

Publicités
Posted in: Actualité