CHAIR A CANON. Sénégal: l’honneur perdu de Macky Sall, nouvel esclave saoudien

Posted on Mai 5, 2015 @ 7:23

51


Macky Sall

Macky Sall

Obama, le nègre de maison, disait que l’Afrique a besoin d’institutions fortes et non d’hommes forts. L’exemple du laquais Macky Sall, shooté aux pétrodollars et à l’islam abscons montre bien que l’Afrique a plus besoin d’hommes forts qu’autre chose. En effet, le Sénégal s’apprête à envoyer 2 100 soldats rejoindre la coalition internationale formée par la grande démocratie saoudienne, que dis-je, la plus grande démocratie du Golfe devant Dieu l’Éternel, pour combattre les insurgés chiites et leurs alliés au Yémen. Et Boko Haram ? Rien, nada, deedeet ! Comme on dit en wolof, « Paas bi ñaata la ? » (C’est combien pour le billet ?) Tiens, qui se souvient de l’humiliation subie par ce petit président à la Mecque suite à Ebola ? 

Toute honte bue, sans réel objet, alors que des Sénégalais meurent par milliers en mer Méditerranée, le Sénégal se range derrière l’Arabie saoudite dans sa lutte contre les résistants au Yémen. Hier, lundi 4 mai, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a annoncé l’envoi de 2 100 soldats en Arabie saoudite pour rejoindre ladite coalition internationale formée par le royaume des Saoud et/ou wahhabite. Dans une déclaration foireuse, le ministre a dit:

« La coalition internationale vise à protéger et à assurer la sécurité des lieux saints de l’islam à Médine et à La Mecque », a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise. « Le président […] a décidé de répondre favorablement à la demande [de Riyad] en déployant un contingent de 2 100 hommes sur la terre sainte d’Arabie saoudite. »

Renchérissant avec la parole présidentielle:

«Depuis plusieurs mois, des forces terroristes occupent le Yémen, après avoir renversé les institutions légitimes du pays et menacent l’intégrité territoriale de l’Arabie Saoudite. En violation flagrante du droit international et en défiance totale des injonctions du Conseil de sécurité, ces forces ont continué à renforcer leur équipement militaire et à déployer activement leurs activités armées en s’emparant d’Institutions gouvernementales ainsi que d’une partie de l’arsenal de défense du pays, dont des avions de combat et des missiles balistiques qu’ils commençaient à déployer notamment le long de la frontière saoudienne, ce qui constitue une grave menace pour l’Arabie Saoudite»

À son retour d’une visite à Riyad début avril, le président sénégalais Macky Sall avait déjà annoncé qu’il envisageait l’envoi d’une force au sein de cette coalition qui rassemblait déjà neuf pays arabes. Cette force reçoit par ailleurs une aide logistique des États-Unis, du Royaume-Uni et de la… France. Ah, ces grandes puissances alliées des Saoud. le règne de l’argent roi ne cessera jamais. Quelle impudicité !

Ce n’est pas la première fois que le Sénégal prête main forte au royaume : pendant la première guerre du Golfe contre l’Irak, Dakar avait envoyé des troupes dans le pays et 92 de ses soldats avaient trouvé la mort dans l’accident d’un avion de transport… saoudien en 1991 où, ils avaient été parqué comme du bétail. Ce sont probablement ces troupes qu’ils enverront au sol pour servir de chair à canon. Pauvre Afrique !

Avec des dirigeants comme ça, vantés ici et là pour la… démocratie, devrais-je dire la « démoncratie », on se rend bien compte que l’Afrique noire est vraiment mal partie…N’est-ce pas René Dumont ?

Publicités
Posted in: Actualité