SCOOP. ARMES CHIMIQUES. Syrie: ce sont les terroristes qui seront attaqués par….Barack Obama

Posted on Août 25, 2013 @ 16:31

132


chimie

DAMAS, Syrie – Ce titre est ironique. En effet, alors que la Syrie et l’ONU se sont mis d’accord sur l’autorisation de son équipe sur place, présidée par Ake Sellstrom, de mener une enquête au sujet des allégations d’utilisation, le mercredi 21 août 2013, de l’arme chimique dans la banlieue de Damas, l’étau se resserre sur les terroristes qui sont in extrémis, sauvés par…..Washington.

Réponse précipitée, à l’image de la condamnation avant preuves: l’accès aux lieux de l’attaque chimique présumée, proposé par Damas à l’ONU, n’est pas « crédible » selon Washington. Cette nouvelle voltige mensongère est la preuve que, les Occidentaux, avec en tête de pont les Etats-Unis, sentant la fin de leurs protégés en Syrie, et souhaitant par tous les moyens fuir la rencontre de Genève II, sont prêts à l’escalade. Oui, ce sont les terroristes qui seront attaqués par….Barack Obama, si la procédure de contrôle va au bout.

Il ne faut pas avoir fait Science Po’ pour déceler la nouvelle tentative de fraude. Ils veulent attaquer sans passer par l’ONU. Une violation du droit international qui, finalement -ce droit-, ne sert à rien. Certains peuvent aisément le violer, d’autres pas. Cherchez l’erreur….les Etats-Unis savaient que Saddam Hussein n’avait pas d’armes de destruction massive avant l’invasion de l’Irak. Les Etats-Unis savent aujourd’hui que l’attaque à l’arme chimique de la banlieue de Damas est du fait de ses terroristes sur place.

Les Etats-Unis ont donc  décidé d’intervenir militairement. Pour sûr, ne soyez pas surpris que les agents de l’ONU soient enlevés dans cette zone que ne contrôle pas l’armée syrienne soient empêchés d’enquêter. Mais, nous savons tous que, la fameuse « communauté internationale » vient d’avouer ses crimes en Syrie. De quoi a-t-elle peur ? Que va découvrir l’ONU ? Encore faut-il qu’elle enquête…Cette fuite en avant est criarde !

Addendum (15h40): Des terroristes ont assassiné le gouverneur de la ville de Hama, le docteur Anas Abdul Razzaq al-Naiem, à l’aide d’une voiture piégée qui a explosé dans le quartier d’al-Jarajmah à Hama. Paix à son âme.

Anas Abdul Razzas al-Naiem et Bachar al-Assad

Anas Abdul Razzaq al-Naiem et Bachar al-Assad

Posted in: Actualité