LAÏCITÉ ET COLONISATION. France-Arabie saoudite: tentative de privatisation d’une plage par les Saoud

Posted on Juil 16, 2015 @ 17:42

15


saoud

En prévision de ses vacances dans les Alpes-Maritimes, la famille royale a entrepris des travaux qui visaient à bloquer l’accès à la plage publique de Vallauris. Mais ceux-ci ont été interrompus hier, mercredi. Ah, l’argent-roi, l’arrogance !

Les habitants et les touristes de Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, ont l’habitude d’emprunter tous les jours un tunnel souterrain pour accéder à la Mirandole, une jolie plage de sable fin pour bronzer et nager. Mercredi, ils ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que des travaux étaient engagés pour condamner cet accès et permettre au roi d’Arabie saoudite d’en profiter exclusivement. Une nouvelle qui a provoqué la colère de la maire de Vallauris, Michelle Salucki : « Il n’y avait pas d’autorisation. Une dalle a été coulée sur la plage publique, une grille allait être posée pour fermer l’accès à la plage. La police municipale est tout de suite intervenue pour empêcher cette fermeture. Ce n’est pas acceptable ». Les travaux de clôture de la plage publique ont donc été immédiatement interrompus à la demande de la maire.

Une famille royale très exigeante

Propriétaire d’une villa le long de cette plage, la famille royale saoudienne a préféré passer ses vacances dans les Alpes-Maritimes sans les plagistes locaux. Le sous-préfet de Grasse, Philippe Castanet, reconnaît effectivement que des discussions étaient en cours pour privatiser la plage de la Mirandole, mais qu’aucune autorisation n’avait été donnée. « Ces aménagements ont été entrepris prématurément sans attendre la fin des discussions en cours entre la France et les autorités saoudiennes concernant les conditions de sécurisation du séjour que la famille royale saoudienne envisage de faire bientôt à Vallauris », a-t-il expliqué.

Selon Philippe Castanet, une réunion de travail devait se tenir jeudi entre les autorités françaises et des émissaires du roi d’Arabie Saoudite pour déterminer quel dispositif de sécurisation serait mis en place autour de la propriété. « La plage publique devrait être totalement interdite au public le temps du séjour de la famille royale, a expliqué le sous-préfet de Grasse, avant d’ajouter. Il reste à déterminer comment la sécurité aux alentours de la villa sera assurée, par des vigiles privés ou des policiers, des grillages ou non, et à quel moment nous pourrons restituer au public, le plus vite possible, cet espace ».

Les habitants de la région indignés

Le chantier pour couler la dalle en béton « a soulevé une vague d’indignation », peut-on lire dans les colonnes de Nice-Matin. Le quotidien régional cite notamment la présidente d’une association de défense de l’environnement de Golfe-Juan et Vallauris, Blandine Ackermann, bien décidée à intenter un procès au roi d’Arabie saoudite « si la plage n’est pas remise en état ».

De leur côté, les habitants craignent que l’accès ne soit fermé définitivement. « La poussière et le bruit nous empêchent de profiter de ce lieu idyllique. Des ouvriers ont même dit à une dame d’en profiter, car bientôt il n’y aurait plus d’accès possible! », raconte un résident à Nice Matin. Le journal rappelle par ailleurs qu’il y a une vingtaine d’années, le roi Fahd avait illégalement fermé le Sentier du Littoral, avant d’être contraint de le rouvrir par la justice.

>>> UN COMBATTANT DU VIRUS EBOLA PARLE 

Advertisements
Posted in: Actualité