CAMEROUN – SUISSE. Mme Sommaruga signe des accords inutiles avec le Cameroun

Posted on Sep 28, 2014 @ 10:18

26


Simonetta Sommerga et Paul Biya

Simonetta Sommaruga et Paul Biya

Comme une arnaque, comme une falsification des règles diplomatiques. Comme de la poudre aux yeux. En visite officielle au Cameroun, la conseillère fédérale suisse, Mme Simonetta Sommaruga, a conclu vendredi dernier un accord de coopération migratoire avec le pays des Lions indomptables. C’est une grande première en matière diplomatique. On a toujours connu des accords migratoires d’une autre nature, notamment pour réguler les flux migratoires ou encore en matière de codéveloppement. Cet accord n’aide le Cameroun en rien.

Outre l’accord migratoire, un second portant sur la suppression réciproque de l’obligation de visa pour les titulaires d’un passeport diplomatique ou d’un passeport de service a été conclu. Pourquoi pas d’accord sur le passeport ordinaire ? Il s’agit simplement d’aider toujours les plus nantis parce que, pour bénéficier de ces passeports très réglementés, il faut forcément être du sérail.

«Ces deux accords faciliteront la coopération entre la Suisse et le Cameroun en matière de migration», s’est réjoui dans un communiqué le Département fédéral de justice et police (DFJP). Au Cameroun, la presse officielle s’est donnée, elle aussi,  à coeur joie. Mme Simonetta Sommerga, avant ces signatures, a rencontré le chef de l’Etat camerounais au palais de l’Unité durant plus d’une heure. Ces accords ont été signés par la ministre helvétique et son homologue camerounais.

Le texte sur la coopération migratoire prévoit notamment des mesures d’encouragement et des projets d’assistance afin d’encourager les retours volontaires et la réintégration. Le Cameroun s’engage en outre à réadmettre sur son territoire ses ressortissants qui n’ont pas – ou plus – le droit de séjourner en Suisse. Très « utile » comme perspective donc. Du vrai pipi de chat que la presse officielle camerounaise ne révèlera point.

Berne a déjà conclu cinq autres accords du même type. Ces textes, qui vont au-delà des accords de réadmission classiques, «tiennent compte des intérêts des deux Etats» concernés, rappelle le DFJP. Pour mémoire, la Suisse a passé 47 accords de réadmission. En quoi ces réadmissions sont importantes pour le Cameroun ?

Les discussions ont concerné notamment l’état et les perspectives des relations bilatérales, ainsi que la situation sécuritaire et migratoire de la région. Actuellement, le Cameroun accueille plus de 200’000 réfugiés, provenant principalement de la République centrafricaine et du Nigeria. Mais, aucune réelle coopération ni assistance annoncée ou révélée par la conseillère fédérale suisse…In fine, que cachent vraiment ces accords dont l’inutilité est criarde pour le Cameroun ? on le saura bientôt…

 

Posted in: Actualité