AFFAIRE SARKOZY. Justice: La mafia veut la peau du juge bordelais Jean-Michel Gentil

Posted on Mar 28, 2013 @ 1:04

20


Jean-Michel Gentil

Jean-Michel Gentil

C’est fait, nous passons désormais de l’affaire Bettencourt à l’affaire Sarkozy. On n’est pas de l’autre côté du périphérique, mais bien dans les beaux quartiers surement. Jean-Michel Gentil, le magistrat qui a mis l’ex président français Nicolas Sarkozy en examen dans l’affaire Bettencourt a reçu un courrier contenant des cartouches à blanc. 

 Selon BFMTV, qui cite Mme Françoise Martres, présidente du Syndicat de la magistrature, ces menaces visent le magistrat lui-même, ses proches, ainsi que des membres du Syndicat de la magistrature «dont il ferait partie». «Ces cartouches sont à blanc en attendant de monter nos interventions», serait-il écrit dans la lettre.

Il y a une explication simple. A partir du moment où des soi-disant responsables politiques ont tiré à boulets rouges sur le magistrat et même l’institution judiciaire, ils ont favorisé ce versant mafieux qu’on découvre aujourd’hui.  Victime d’une chasse à l’homme indescriptible, le juge Gentil avait déjà été accusé à tort, par le conseil de Nicolas Sarkozy, qui lui prêtait des propos jamais tenus.

Cette affaire sent le soufre…

La Garde des Sceaux, Christiane Taubira, a de son côté -c’est son rôle-, saisi le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour avis sur les «conséquences pour le bon fonctionnement de la justice» des récents commentaires visant le juge. La veille, elle avait dénoncé à l’Assemblée nationale «des propos inadmissibles dans un État de droit». Elle faisait sans doute allusion aux propos exécrables et indignes d’Henri Guaino, ex conseiller de Nicolas Sarkozy.

Posted in: Actualité