Côte d’Ivoire – les pro-Gbagbo auraient déposé les armes

Posted on Avr 5, 2011 @ 12:57

10


Philippe Mangou

Les nouvelles se suivent et se ressemblent à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Après le retour avorté du général Philippe Mangou qui pensait que les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) n’allaient pas être appuyées par l’ONUCI et la France (Force Licorne), et qui se serait encore enfui aux dernières nouvelles, c’est au tour d’un ministre gbagbiste, Alcide Djedje, grande gueule et anciennement ministre des Affaires étrangères, qui vient de se réfugier à la résidence de l’Ambassadeur de…France, à Abidjan.

Alcide Djedje

C’est à rire ou à pleurer ? La France accusée par tous les gbagbistes seraient aussi leur dernier recours ? Selon nos informations, le général Mangou a exhorté le président Gbagbo de se rendre et a finalement lâché prise, annonçant que lui et ses hommes déposaient les armes. Il se serait ensuite re-réfugié au domicile de l’Ambassadrice sud-africaine où sa famille est restée au chaud, pendant que les Ivoiriens se faisaient tuer par leurs armes lourdes.

L’issue est proche. Les dernières poches de résistance sont entrain de tomber. Plus tôt dans la matinée, pour faire cesser les combats, Laurent Gbagbo aurait proposé la démission de son gouvernement et demandé le dialogue. Hélas, il est probablement trop tard. Selon des indiscrétions, la conversation, hier, entre le président Alassane Dramane Ouatarra aurait été centrée sur le sort à lui réservé. Pour Sarkozy, que le président ivoirien élu, Ouatarra, prenne ses responsabilités face à son rival. En revanche, les réalités ivoiriennes font dire que Ouatarra laissera la vie sauve à Gbagbo, pour peu qu’il n’attise plus la haine…

Ni Gbagbo ni Ouatarra. L’Afrique n’est pas indépendante, ne nous voilons pas la face. Que ce soit Gbagbo qui se découvre panafricaniste parce qu’il perd une élection après avoir vendu son pays en pièces détachées aux Occidentaux ou Ouatarra. C’est la françafrique de gauche contre celle de droite. C’est tout. Le jour où ceux qui choisissent un camp ou l’autre le comprendront, mieux ça vaudra.

Tout est fini, il ne reste plus que Laurent Koudou Gbagbo se rende pour que les Ivoiriens retrouvent la paix et la sérénité. La force de feu aura eu raison de lui. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !