OPINION. AFRIQUE MEDIA : LES CAMEROUNAIS ET LA DÉMOCRATIE, NAVIGATION À VUE

Posted on Août 13, 2015 @ 10:09

3


yvesPar Yves Kouotou

___________________________________________________________

– Ils sont inventifs pour certains, des génies pour d’autres, dans la continuité de ce que les autres ont déjà réalisé. Ils ne sont à l’origine de rien et préfèrent par paresse intellectuelle, la consommation. Ce n’est pas au Cameroun qu’est née la démocratie, encore moins l’alternance, mais les camerounais, farouchement, dans la confusion surtout, veulent les exercer sans nuance. Ils ont donc inventé une espèce d’intégrisme démocratique. Plus royalistes que le roi, sont-ils devenus. Comme avec les religions monothéistes importées dans le continent africain et imposées de force à ses peuples, on remarque que c’est aujourd’hui dans cette Afrique là que foisonnent les églises, pour certaines d’entre elles, dites «réveillées». Je suis toujours effaré de voir le nombre impressionnant de chapelles, de maisons au Cameroun, consacrées à la gloire de Jésus-Christ, comme si les louanges, les cantiques ou les prières, allaient par miracle, transformer un quotidien triste, qu’ils tentent vainement de fuir. Jésus-Christ avait marché sur l’eau non (Matthieu 14 v. 22-33) ? Moi quoi ?

– Quand on se bat résolument comme eux pour une démocratie qu’ils veulent pleine, effective, on respecte intégralement les règles de ce concept, sans les travestir. Des milliers de français par exemple, étaient descendus dans la rue comme un seul homme en janvier 2015, pour défendre la liberté d’expression, celle de la presse surtout, des valeurs essentielles, qui sont le socle, la fondation même, des sociétés que nous voulons toutes, démocratiques. Tous n’étaient pas d’accord avec le journal satirique «Charlie Hebdo», torchon raciste, xénophobe et notoirement négrophobe, et dont les journalistes venaient d’être lâchement assassinés, suite à quelques caricatures assez osées sur l’islam et son Prophète. Les français, attachés à leur liberté, avaient de cette façon, dit non à la censure. La démocratie non plus, ne veut pas qu’on réduise au silence la Presse. Non !

LIRE AUSSI. Il faut de la solidarité pour éradiquer Boko Haram 

– Les caricatures du torchon «Charlie Hebdo» étaient donc racistes et islamophobes disais-je, mais il a toujours eu le droit d’exister. À travers ses colonnes, il moquait les musulmans et leur religion. Les nègres y avaient toujours des narines très larges, quand ils n’étaient pas très noirs.

Les camerounais peuvent-ils donc, revendiquer la liberté au sens le plus large possible, parfois au prix de leur sang, de celui des autres surtout, et se féliciter de la censure d’un média ?

Si Afrique Média diffame la France, les États-Unis, pourtant leurs prédateurs séculaires, pourquoi ces camerounais ne les laissent pas se défendre eux-mêmes ? L’exécutif français et sa Presse aux ordres, très souvent collabo, raillent, insultent, méprisent les institutions camerounaises tous les jours. Se serait-on attendu à ce que ce soient leurs victimes, «ces» camerounais là, qui viennent les défendre ?

Si on veut copier les autres, qu’on prenne au moins ce qu’ils ont de bien non ?

– Ramons, mais on finira tous par y arriver !

Yves Kouotou

Publicités
Posted in: Actualité