OBAMA ET L’AFRIQUE. Nullissime: Quand le président américain ne sert qu’au bla bla

Posted on Juil 28, 2015 @ 18:44

15


clown

ADDIS ABEBA, Ethiopie – Après le Kenya, pays de ses ancêtres noirs où il ne s’est même pas recueilli sur la tombe de son défunt père, Obama est en Ethiopie. A part vociférer tel un mort de faim quand il s’agit de parler aux Africains, que reste-il vraiment de Barack Obama le premier président américain d’origine africaine ? Même George W. Bush Jr. avait mis en place un fonds pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme en Afrique. On peut retenir de Barack Obama pour l’Afrique, ses Tomahawk lancés en Libye. Quand il est en Arabie saoudite ou dans les pays du Golfe – de grandes démocraties-, le grand démocrate qu’il est, oublie la.. démocratie, les droits de l’homme, etc. Or, en Afrique, il ne parle que de ça, de …l’homosexualité, de la corruption et de la… tolérance. Cherchez l’erreur.

Au lieu de s’apitoyer sur le sort soi-disant tristounet des Africains qui réclameraient à or et à cri la démocratie, qu’il nous parle un peu de celle qu’il a installé, avec d’autres, en Libye. Pays sans foi ni loi, encore moins d’Etat où, le fils Kadhafi, Seif al-Islam, vient d’être condamné à la peine de mort dans une parodie de procès qui ne dit pas son nom.

Du haut de sa stature d’homme le plus puissant du monde, il a donc, aujourd’hui, à la tribune de l’Union africaine (UA), à Addis Abeba, il a fustigé les dirigeants africains qui s’accrocheraient au pouvoir et mettraient en péril les progrès démocratiques sur le continent.

Petit track-back:

Lire la suite 

Publicités
Posted in: Actualité