POKER MENTEUR. Crise grecque: l’échec de l’Allemagne de virer la Grèce de la zone euro

Posted on Juil 13, 2015 @ 12:33

44


Alexis Tsipras

Alexis Tsipras

Sans surprise, à moins de se tirer une balle dans les pieds, la zone euro a décidé, à l’unanimité, d’entamer des négociations en vue d’accorder un troisième plan d’aide à la Grèce.

Bien sûr, il faut se désolidariser de ceux qui font une espèce d’Allemagne bashing en faisant des comparaisons nauséeuses. Dans ce dossier, la Grèce est parvenue à assurer une restructuration de sa dette et un financement à moyen terme au sein d’un programme de croissance d’une valeur de 35 milliards d’euros. Le gouvernement grec a «livré jusqu’au bout un combat juste», qui a débouché sur un «accord difficile» mais garantissant la «stabilité financière» et la relance en Grèce, a déclaré lundi le Premier ministre grec, Alexis Tsipras.

L’accord en ce sens passé avec ses créanciers permettra au pays de rester dans la zone euro. «Au terme d’une bataille âpre, nous avons réussi à emporter une restructuration de la dette», a déclaré Alexis Tsipras à la presse à l’issue de discussions qui ont duré toute la nuit. L’accord est susceptible de produire de nouveaux investissements pour aider le pays à sortir de la récession et éviter un effondrement de son système bancaire, a-t-il ajouté. «L’accord est difficile, mais nous avons coupé court au mouvement de transfert d’actifs publics à l’étranger. Nous nous sommes épargné un étranglement financier et un effondrement du système bancaire», a dit encore M. Tsipras.

Publicités
Posted in: Actualité