HYPOCRISIE OCCIDENTALE. Grèce – Afrique: quand les faussaires jouent les vierges effarouchées

Posted on Juil 13, 2015 @ 8:54

16


Joseph Stiglitz

Joseph Stiglitz

Selon une estimation donnée par l’ONG Oxfam, les pays en développement perdent chaque année 100 milliards de dollars de recettes fiscales qui ne sont pas acquittées par les multinationales opérant sur leur sol. Ce scénario se passe depuis plus de 50 ans. A vos calculettes ! Et ce n’est pas tout. Il serait important que les ONG qui aiment bien s’en prendre aux Africains fustigent enfin leurs multinationales qui pillent l’Afrique, terreau fertile à leurs vols à haute échelle… 

Saviez-vous que les multinationales occidentales qui exploitent l’Afrique n’y payent pas des impôts ? Pire, ces pilleurs, dans tous leurs contrats bénéficient de plus de 80% des bénéfices et laissent la portion congrue aux Africains. Et, sachez surtout que, notamment pour l’Afrique centrale, la moitié de ses bénéfices se retrouve dans le trésor français, sorte d’impôt colonial ad vitam æternam. Donc, contrairement à ce que certains disent, les Africains ne sont ni paresseux ni voleurs…Au contraire même, ils se font voler depuis des décennies. Passons.

La déclaration en dessous n’est pas la mienne. Mais, comme l’ont dit certains dirigeants français, sans l’Afrique, la France n’existerait plus. Ce qui est vrai. Donc, lorsque le prix Nobel d’économie américain Joseph Stiglitz fustige l’attitude de Berlin dans la crise grecque, ce n’est pas qu’il déteste l’Occident mais, il dit simplement la vérité. Il est temps, plus que temps, que l’Afrique se libère du joug du Franc CFA pour enfin se développer…

Joseph Stiglitz:

«Les dirigeants européens et occidentaux critiquent la Grèce pour son incapacité à collecter l’impôt. Dans le même temps, les Occidentaux ont créé un système d’évasion fiscale mondial… et les pays avancés essayent de contrer l’effort global pour stopper l’évasion fiscale. On ne peut pas être plus hypocrite»

Joseph Stiglitz est actuellement en Ethiopie, à Addis Abeba, pour soutenir la création d’un organisme fiscal international, sous l’égide de l’ONU, afin de lutter contre l’évasion fiscale des… multinationales en Afrique. Il accuse les pays riches de chercher avant tout à protéger leurs grandes entreprises qui échappent à l’impôt dans les pays en développement. Mais, l’ONU a-t-elle vraiment les coudées franches ? C’est moins sûr…

A propos de la Grèce, le Grexit est hypothétique. C’est une vision absurde de l’Allemagne et de la Finlande, deux pays égoïstes qui ne comprennent surtout pas les enjeux internationaux, perdus dans une vison nombriliste du monde.

Ecoutez ce jeune homme, vous serez édifiés. Il ne déteste pas la France mais dit simplement la vérité.

Publicités
Posted in: Actualité