COUP D’ETAT – CRISE GRECQUE. Mais pourquoi l’Allemagne veut malgré tout flinguer Tsipras et la Grèce ?

Posted on Juil 11, 2015 @ 21:50

48


grece

CRISE GRECQUE — La démocratie ? Renvoyée aux calendes grecques. Le peuple grec ? Il ne compte que pour des prunes. L’hypocrisie sur la dette grecque vient de prendre une nouvelle tournure avec la posture quasi-dictatoriale de l’Allemagne. Toute honte bue, l’Allemagne envisage un «Grexit» (une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro), d’une durée de cinq ans, si le pays n’améliore pas ses propositions de réformes. Au nom de quoi ? Pourtant, toutes avaient été validées par l’Eurogroupe…Que cache ce changement de braquet ?

Pressés par l’Allemagne, dominateur et arrogant, les ministres de la zone euro réunis ce samedi à Bruxelles ont demandé à la Grèce davantage d’efforts pour les convaincre d’ouvrir des négociations en vue d’un accord sur un nouveau plan d’aide, ont déclaré des sources de la zone euro. Les pauvres sont déjà à poil mais, Angela Merkel veut en plus les liquider.

Selon des sources bien introduites, les 18 autres ministres européens ont été d’accord pour dire que le gouvernement d’Alexis Tsipras devait prendre des mesures supplémentaires pour les convaincre qu’il honorerait ses dettes. Nous y sommes. Le piège semble se refermer sur la Grèce. Au moins, Alexis Tsipras que veut renverser Merkel, elle qui était favorable au « Oui » lors du référendum grec dira à son peuple qu’il avait raison. Ces gens veulent l’humilier…

D’après une source européenne au fait des discussions, l’Allemagne, reine de l’Europe, envisage, avec au moins 5 de ses laquais, une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro, d’une durée de cinq ans, si le pays n’améliore pas ses propositions de réformes. Le sujet n’a toutefois pas été abordé lors de la réunion de l’Eurogroupe, d’autant plus que la France, autre poids lourd européen, n’est pas du même avis…

«Il y a deux alternatives: soit une amélioration des propositions, soit un ‘Grexit’ temporaire», a affirmé cette source, citant un document de préparation allemand en circulation, mais qui n’a «pas été distribué» samedi aux ministres des Finances de la zone euro. Ceci signifie que l’Allemagne veut simplement un changement de gouvernement en Grèce, pour y mettre ses laquais…

Publicités
Posted in: Actualité