POUTINE: « Notre politique de soutien à la Syrie, aux autorités syriennes et au peuple syrien, reste inchangée. »

Posted on Juin 30, 2015 @ 10:20

13


Assad et Poutine

Assad et Poutine

MOSCOU, Russie – « Notre politique de soutien à la Syrie, aux autorités syriennes et au peuple syrien, reste inchangée. » a dit le président russe, Vladimir Poutine, à Moscou, lors de sa rencontre avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Muallem. « Nous voyons comment la situation en Syrie, en raison de l’agression du terrorisme mondial se développe, parmi les nombreuses difficultés sur le terrain. Nous sommes sûrs, in fine, que, le peuple syrien gagnera « . 

La Russie a réaffirmé que Bachar al-Assad est le président légitime de la Syrie et du peuple syrien souverain, libre de choisir son propre gouvernement et ses propres dirigeants sans intervention extérieure. Ce qui coupe les herbes sous les pieds de ceux qui assènent sans discontinuer le mantra: « Assad doit partir ». Qui sont-ils ? Et ceux qui disaient urbi et orbi que la Russie a lâché al-Assad, ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer et n’ont visiblement rien compris. C’est ce qui différencie les cuistres des personnes averties et intelligentes. Les pro-Daesh en costume cravate n’ont qu’à aller se rhabiller !

a

MOSCOU, Russie – Le président russe, Vladimir Poutine, a affirmé que la Russie continue à soutenir le gouvernement et le peuple syriens, exprimant sa confiance en la capacité du peuple syrien de réaliser la victoire sur le terrorisme.

Recevant aujourd’hui à Moscou le vice-président du Conseil des Ministres, ministre des AE et des Expatriés, Walid Mouallem, Poutine a fait savoir que les contacts de la Russie avec tous les pays voisins de la Syrie, avec laquelle on a des relations étroites, révèlent qu’ils sont disposés à contribuer à la lutte anti-Daech.

Et Poutine d’ajouter : “Nous appelons nos amis en Syrie à déployer tout effort pour lancer un dialogue étroit avec les pays voisins souhaitant lutter contre le terrorisme”.

Poutine a appelé à renoncer aux discordes avec les pays voisins et à conjuguer les efforts pour lutter contre le terrorisme.

“Si la direction syrienne trouve une efficacité et un intérêt dans la création d’une telle coalition en unifiant les efforts pour lutter contre le terrorisme, nous déploierons tout effort à cet égard et nous profitons de nos relations solides avec tous les pays de la région pour créer cette coalition”, a souligné Poutine.

De son côté, Mouallem a indiqué que l’alliance avec les pays voisins de la Syrie pour la lutte anti-terroriste a besoin de grands miracles, “vu que ces pays sont la raison du problème qu’affronte la Syrie et soutiennent le terrorisme”, a-t-il précisé.

Il a, en outre, souligné la disposition de la Syrie à coopérer dans la lutte anti-terroriste même avec ces pays et par le biais des efforts russes.

Lavrov à Mouallem : La Russie continue à octroyer tous les potentiels au peuple syrien pour qu’il puisse mettre fin au terrorisme

Par ailleurs, le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, avait rencontré Mouallem et lui avait affirmé que son pays continue à octroyer tous les potentiels au peuple syrien pour qu’il puisse mettre fin au terrorisme, exprimant la solidarité de Moscou avec la lutte du peuple syrien contre les réseaux terroristes.

aa

Lavrov a affirmé que tous les pays, y inclus les Etats-Unis, sont d’accord que le règlement de la crise en Syrie est politique.

«Il ne faut pas lancer des prétextes pour perdurer le processus politique, alors que le danger terroriste menace aujourd’hui tout le Moyen-Orient», a fait savoir Lavrov qui a appelé toutes les parties syriennes à mettre en application les résultats des rencontres consultatives de Moscou sur le règlement politique en Syrie.

Pour sa part, Mouallem a assuré que la Syrie croit en la sincérité des relations de la Russie avec elle, disant : «Nous sommes ici pour exécuter les instructions des deux directions, syrienne et russe, de parvenir à un règlement politique en Syrie».

Il a fait valoir que la situation sur le terrain au sud de Syrie et dans le gouvernorat de Hassaké est rassurante de par le soutien du peuple syrien à son armée.

Il a aussi critiqué la politique de double standard, adoptée par les États-Unis envers la Syrie.

Dans une conférence de presse avec son homologue russe, Mouallem: “Le président Poutine m’a promis de soutenir la Syrie aux niveaux politique, économique et militaire »

En outre, Mouallem a affirmé que le président russe Vladimir Poutine lui avait promis de soutenir la Syrie aux niveaux politique, économique et militaire.

Dans une conférence de presse tenue conjointement avec Lavrov, Mouallem a indiqué avoir abordé avec le président Poutine la situation en Syrie et la nécessité de créer une coalition régionale internationale pour la lutte antiterroriste.

Mouallem a indiqué que la coalition avec la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Etats-Unis pour la lutte contre le terrorisme a besoin d’un grand miracle. « Comment ces pays qui ont conspiré contre la Syrie, encouragé et financé le terrorisme et contribué à l’effusion de sang du peuple syrien pourraient-ils se transformer en une alliance pour la lutte contre le terrorisme ? », s’est-il interrogé, tout en exprimant l’espoir que cela se réaliserait.

aaa

Mouallem a indiqué que la délégation syrienne avait mené des entretiens fructueux avec le ministre Lavrov et la partie russe sur la situation en Syrie et dans la région et les moyens de parvenir à une solution politique à la crise syrienne.

Le chef de la diplomatie syrienne a exprimé sa gratitude à la Fédération russe qui avait tenu Moscou 1 et 2 et qui est disposée à tenir Moscou 3.

Prenant la parole, Lavrov a invité tous les pays de la région à renoncer aux différends et à conjuguer les efforts pour la lutte contre le terrorisme.

Lavrov a souligné l’importance de lancer un dialogue politique inter-syrien pour parvenir à des compromis qui seront de nature à refléter l’entente entre toutes les parties syriennes.

Il a ajouté que la Russie appelle toujours à l’application de la Déclaration de Genève et de l’initiative russe adoptée et approuvée par le Conseil de Sécurité, en dépit de l’opposition occidentale.

« Nous contribuons à assurer un terrain commun pour lancer une opération politique en Syrie à travers deux rounds de consultations, dans le cadre de la conférence de Moscou, entre des représentants du gouvernement syrien et les factions de l’opposition rationnelle », a-t-il conclu.

Notons que le ministre Mouallem avait entamé hier une visite de trois jours en Russie dans le but d’examiner la situation en Syrie et la reprise du processus politique sur le règlement de la crise.

Sana (Bulletin français) & Allain Jules

>>> TROP NOIRE POUR ÊTRE FRANÇAISE ? CLIC 

Publicités
Posted in: Actualité