FIFAGATE. Que cache la démission de Sepp Blatter, 4 jours après sa victoire ?

Posted on Juin 3, 2015 @ 6:55

21


Sepp Blatter

Sepp Blatter

Joseph Blatter, élu vendredi dernier pour un cinquième mandat, a annoncé mardi sa démission de la FIFA après 17 ans de règne. Joseph Blatter a donc démissionné, quatre jours après avoir été élu. Des médias US affirment qu’une enquête le visant a été ouverte par le FBI. Au nom de quoi le FBI peut-il s’immiscer dans les affaires d’une institution internationale ? Pourquoi seulement la FIFA ? Pourquoi le FBI laisse donc très souvent de côté les enquêtes pouvant inculper dans son propre territoire des policiers racistes qui tuent, faits autrement plus graves qu’un détournement de fonds ? En s’appuyant sur SA loi antiterroriste, les Etats-Unis se comportent comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Sans soutenir un quelconque mensonge, encore moins la corruption, c’est une méthode simplement insupportable…

Le gendarme autoproclamé du monde et ses sous-fifres se vengent donc d’un homme qui a mis sur orbite une institution ne faisant pas le distinguo entre « grands » pays et « petits » pays. Dans ses probables successeurs, vous remarquerez que les médias ne font la part belle qu’aux Occidentaux. Étonnant, non ?Quelques heures auparavant, la FIFA a reconnu avoir procédé à un virement de 10 millions de dollars «dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes». Mais l’organisation a assuré que «ni Jérôme Valcke ni aucun haut responsable de la FIFA n’était concerné» Et alors ?

Le New York Times affirme que M. Blatter «a tenté depuis des jours de prendre ses distances vis-à-vis du scandale», mais que les autorités «espèrent obtenir la coopération de certains des responsables de la Fifa inculpés» pour corruption pour resserrer l’étau autour de lui. En d’autres termes, ils n’ont rien contre lui et veulent l’opposer à d’autres dirigeants de la FIFA, même avec des témoignages mensongers, pour tenter de l’exécuter. C’est bien de ça qu’il s’agit, une mise à mort…

Le quotidien new-yorkais ainsi qu‘ABC News ont fait état d’une enquête du FBI visant directement Sepp Blatter en citant des responsables anonymes des forces de l’ordre ainsi que des sources proches du dossier, mais sans donner de détails. Et pour cause. Bientôt, une chasse à l’homme s’organisera. Certains ne se posent même pas la question de savoir comment les Etats-Unis ont mis en place ce calendrier macabre afin de ternir l’image de cette institution, juste au moment où il fallait élire son président. Que dire de la taupe américaine qui assistait aux réunions avec des enregistrements ? Mystère et boule de gomme…

Un porte-parole du FBI s’est refusé à tout commentaire, renvoyant à l’annonce la semaine dernière de l’inculpation de quatorze élus et partenaires de la Fifa.

Selon ABC News, Sepp Blatter se trouve dans le collimateur du FBI et de procureurs américains pour les faits de corruptions et de pots-de-vin qui ont mené aux arrestations mercredi dernier.

Jusqu’ici, il n’a pas été directement inquiété par les enquêtes menées aux Etats-Unis et en Suisse sur le scandale de corruption qui a ébranlé le monde du football et qui portait sur des faits qui ont duré plus de 20 ans.

Demain, les « qui » seront la prochaine cible de la loi antiterroriste américaine alors qu’ils ne sont pas des terroristes ?

Publicités
Posted in: Actualité