DIPLOMATIE. La Russie refuse les navires français Mistral et veut construire les siens

Posted on Mai 27, 2015 @ 9:00

54


mistral

Un haut responsable russe, en l’occurrence Oleg Bochkaryov le numéro deux de la commission militaro-indistrielle russe,  a annoncé mardi la rupture du contrat d’achat de deux porte-hélicoptères de classe Mistral, d’un montant de 1,2 milliard d’euros, ajoutant que la Russie construirait ses propres bâtiments.

« La Russie ne les prendra pas. C’est un fait accompli et il n’y a plus maintenant qu’une seule discussion, le montant de la somme qui devrait être remboursée à la Russie », a-t-il affirmé.

Selon lui, un responsable français, Louis Gautier, est attendu prochainement à Moscou « pour une nouvelle session de négociations difficiles ».

La France et la Russie ont conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy un contrat évalué à près d’1,2 milliard d’euros portant sur la livraison de deux portes-hélicoptères de classe Mistral. Mais, devenue laquais des Etats-Unis, la France a changé d’avis.

Paris avait annoncé fin novembre le report « jusqu’à nouvel ordre » de la livraison de ces bâtiments de projection et de commandement (BPC) construits à Saint-Nazaire (ouest), en raison de l’implication présumée de Moscou dans le conflit ukrainien. Le premier bâtiment aurait dû être livré à la fin de l’an dernier. Bien sûr, sans le début de commencement de preuve.

Selon la presse russe, la France a proposé à la Russie de résilier officiellement le contrat portant sur la livraison des Mistral en remboursant 785 millions d’euros déjà versés, à condition de pouvoir réexporter les navires de guerre, a rapporté vendredi le journal russe Kommersant.

M. Bochkaryov a ajouté que la Russie projetait de construire ses propres bâtiments, qui ne seront pas une copie des Mistral. Parce que Moscou a « une idéologie légèrement différentes à propos des assauts amphibies », a-t-il précisé.

>>> OPERATION 9000. MERCI ! (CLIC)

Publicités
Posted in: Actualité