LA FOLIE DU JOUR. Caroline Fourest-Pinocchio: « Je n’ai pas menti, j’ai été imprécise ».

Posted on Mai 13, 2015 @ 9:57

26


soeur

Elle ment, ment, ment tellement, que, ça crève les yeux sur la complaisance médiatique en France. Celle qui souhaite que tout le monde qui ne pense pas comme elle soit excommuniqué des médias en rajoute une couche. Les accointances idéologiques et médiatiques de la presse mainstream sont les racines du mal. Nous renvoyer à un communiqué tarabiscoté de son avocat, Richard Malka, parlant de prescription… ce qui est tout de même différent d’avoir « gagné » en appel, c’est nous prendre pour des neuneus. C’est simplement insupportable.

Hier, mardi soir sur le plateau de C à Vous (France 5), elle en rajoute une couche dans le miasme: « Ce que je ne savais pas, et que j’ai appris le lendemain (de son passage dans On n’est pas couché, ndlr), c’est qu’une fois que mes avocats m’ont dit qu’il y avait prescription, il faut encore que la cours d’appel le reconnaisse officiellement. Il faut le tampon officiel. C’est là que l’avocat adverse (…) a fait toute une campagne derrière qui visiblement a fini par influencer Laurent Ruquier pour dire : ‘elle a menti !’ puisque la procédure court toujours, ce qui est vrai. » Affligeant, non ? Surtout à gerber…!

Caroline Fourest règle une fois encore ses comptes avec Aymeric Caron : « Il est allé jusqu’à m’accuser d’avoir fait disparaître ma chronique en question de France Culture, de l’avoir modifiée, réenregistrée… ça pour le coup il ne s’en est pas expliqué et je ne sais pas du coup comment il peut rester chroniqueur à On n’est pas couché car ce qu’il dit est totalement faux. Et je pourrais porter plainte pour diffamation ». Toujours dans la censure des autres.

Plus elle tente de rattraper son mensonge, plus elle s’enfonce. Après son texte truffé de contre-vérités, sur son blog et sur le HuffingtonPost, les médias continuent de l’inviter pour qu’elle distille son fiel. Or, ce qui est le plus choquant dans cette affaire, c’est que la sérial-menteuse est payée grâce à nos impôts. Ces faussaires et menteurs multi-récidivistes squattent donc nos médias en toute impunité. Leurs inepties nous accompagnent tous les jours. Resterons-nous des victimes éternelles ?

Publicités
Posted in: Actualité