INCROYABLE MAIS VRAI. Caroline Fourest invente le mensonge de… bonne foi

Posted on Mai 10, 2015 @ 19:08

58


fourest

En France, nous nageons vraiment en plein délire. Prise en flagrant délit de mensonge sur le plateau de « On N’est Pas Couché » sur France 2, Caroline Fourest, avec l’appui de son avocat, s’est arrangée à triturer le trait, en mentant encore comme un arracheur de dents. Plus c’est gros ça passe, plus ça passe ? Probablement, mais, cette fois-ci, non. Sa ou leur tentative est ahurissante. Une vraie arnaque à la Madoff, le mensonge de bonne foi. Fichtre. Comme par hasard !

Diantre !

C’est la posteuse Estelle qui nous a gratifié de cette sortie de Caroline Fourest dans son blog, sous l’article: « LA BLAGUE DU JOUR. Vidéo: Laurent Ruquier découvre (enfin ?) que Caroline Fourest est une serial menteuse« . Il suffit de lire son post et ensuite re-visionner la vidéo en dessous pour comprendre que cette mytho nous prend vraiment pour des cons. D’ailleurs, même si elle gagne son procès, c’est une « victoire », même pas à la Pyrrhus, mais simplement parce que l’autre partie a semble-t-il laissé tomber…

Suite à l’altercation (totalement anecdotique) avec Aymeric Caron, plusieurs sites se sont permis de donner uniquement la version de maître Hosni Maati. Voici celle de mon avocat :

Maître Richard Malka : « Je confirme que ma cliente a toutes les raisons d’être sereine. Comme je l’en ai informée avant l’enregistrement de « On n’est pas couché », nous avons constaté que le délai n’ayant pas été interrompu par la partie adverse, l’action est prescrite. Ce que nous allons demander à la Cour de constater. »

Mes précisions : Quand Aymeric Caron m’attaque sur cette vieille plainte, totalement hors sujet, il se trouve que j’ai rapidement évoqué ce dossier avec mes avocats au téléphone et qu’ils m’ont dit « Pour l’appel, c’est plié. C’est prescrit. Ils n’ont pas interrompu le délai… »

Pour moi, c’est donc gagné. Ce que je ne savais pas, en toute bonne foi, car je ne suis pas juriste, c’est qu’une fois la prescription constatée, il faut encore attendre que la Cour d’appel statue officiellement sur cette prescription. Ce qui peut prendre des mois. Un délai technique dont joue l’avocat adverse : Maître Hosni Maati, qui est également l’avocat des Indivisibles, mis en cause dans mon livre pour leurs campagnes haineuses contre Charlie, et à l’origine d’une plainte délirante en diffamation contre Jeannette Bougrab.

Le but est limpide : tenter de me décrédibiliser, agiter une mauvaise polémique contre moi et masquer son échec en m’accusant d’avoir menti.
En réalité, sous le coup de la fatigue (5H d’enregistrement) et de l’agacement pour ce faux procès, j’ai simplement été imprécise. La Cour appel va statuer sur une plainte… Prescrite. C’est donc gagné, mais précipité et familier de le dire ainsi.

Je veux bien reconnaître que nous avons tous les deux été imprécis d’une certaine manière. Mais Aymeric Caron, lui, va-t-il s’excuser pour l’accusation totalement fausse et mensongère qui a suivi cette attaque destinée à éviter tout débat de fond sur le livre ? La partie où il se met carrément à m’accuser d’avoir modifié et fait disparaître ma chronique (passée en directe à la radio !) alors qu’on peut la trouver telle quelle sur le site de Radio France… Et qu’il ne l’a simplement pas trouvée ! Une accusation qui, pour le coup, relève de la diffamation.

Une fois encore, ce type de mises en causes absurdes, ce journalisme mesquin et spectacle m’atterre. Mais illustre parfaitement l’acharnement dont sont capables certains groupes et certains sites contre toute tentative de défendre une vision équilibrée et claire de la laïcité.

Caroline Fourest

Ca se passe de commentaire…

Publicités
Posted in: Actualité