TERRORISME. Texas (USA): le groupe jihado-terroriste EI revendique la fusillade de Garland

Posted on Mai 5, 2015 @ 12:38

44


texas

La piste islamiste, au Texas, ne faisait aucun doute. Le groupe jihadiste EI a revendiqué mardi sur sa radio une attaque dimanche contre le rassemblement d’une organisation islamophobe -la précision en vaut la peine-, organisant un concours de caricatures de Mahomet au Texas, dans le sud des États-Unis. Quant on sait qu’il y a plus de 25.000 combattants venus d’une centaine de pays dans les rangs jihadistes en Syrie et en Irak, il ne faut donc pas s’étonner que dans ces territoires-là, ils sont encore plus nombreux. Quel est donc l’intérêt de vivre de façon suicidaire ? Ce n’est pas une faiblesse de préserver sa vie…

Le trop de caricatures sous de faux prétextes tue la caricature. L’Etat islamique a le vent en poupe et ces actes vont encore une fois le faire grandir. Le président syrien Bachar al-Assad avait prévenu. Personne ne l’a écouté. « Dictateur » le matin, « tyran » à midi et « criminel » le soir sont les légions dans la dialectique morbide et mortifère de la presse mainstream…

« Deux soldats du califat ont mené une attaque contre une exposition de caricatures contre le prophète à Garland, Texas », affirme l’organisation qui a proclamé un « califat » à cheval sur l’Irak et Syrie.

Rappel des faits

Nadir Soofy et Elton Simpson

Nadir Soofy et Elton Simpson, les deux terroristes

La municipalité de Garland avait fait savoir dimanche soir dans un communiqué que deux hommes s’étaient « approchés en voiture » du Curtis Culwell Center, dans la grande banlieue de Dallas, alors que s’achevait un concours de caricatures de Mahomet. Ils sont sortis du véhicule « et ont commencé à tirer », blessant un agent de sécurité, avait expliqué de son côté la police locale. Deux policiers avaient répliqué et abattu les assaillants, selon la mairie. La fusillade n’avait duré que quelques secondes.

Etat islamique

Selon SITE, organisation spécialisée dans la surveillance des sites jihadistes, un homme se revendiquant du groupe Etat Islamique (EI) avait affirmé dès dimanche sur Twitter que l’attaque avait été perpétrée par deux sympathisants de l’organisation.

Publicités
Posted in: Actualité