INTERVIEW. France : Ayissi Le Duc récompensé à Paris, un plus pour les cultures africaines.

Posted on Avr 20, 2015 @ 8:40

5


Michel Tagne FokoPar Michel Tagne Foko

_____________________________________________________________

Ayissi Le Duc et son diplôme

Ayissi Le Duc et son diplôme

Sous la Haute Présidence de Monsieur Philippe Goujon, Député-Maire de Paris 15ème. Le Conseil Supérieur des récompenses à décerné à Monsieur Luc Séraphin Fouda Ayissi Le Duc, pour dévouement et services rendus aux œuvres sociales et Arts et Lettres, la Médaille d’Argent de la Ville de Paris et le Diplôme d’Honneur de la Palme d’Argent de l’Encouragement Public, à Paris le 18 Avril 2015.

Ayissi Le Duc est un artiste chorégraphe, danseur, auteur, compositeur, interprète et écrivain. Chevalier de l’Ordre du Mérite Camerounais 2013, Ambassadeur de la Paix au Cameroun-TOMPAC 2013, Ambassadeur du Haut Conseil des Ressortissants d’Afrique Centrale 2014 , Médaille d’Honneur de la République Française à la Foire Internationale et Gastronomique de Dijon 1987.

Ayissi1

C’est sous une chaleur moite que nous sommes allés à la rencontre de l’artiste après la cérémonie de remise de sa médaille, et lui avons posé quelques questions :

Merci de nous recevoir et toutes nos félicitations pour cette belle reconnaissance qui est un plus pour l’Afrique.

Quand vous a-t-on annoncé cela ?

Il y a quelque mois, j’ai reçu une invitation à un Gala au Cercle du GSBDD-Ecole Militaire-Pavillon Joffre. J’étais loin de me douter que j’étais parmi les lauréats. J’ai été vraiment très surpris que l’on m’appelle au devant de la scène et c’est là que j’ai compris que l’on m’avait réservé une surprise.

Quelle est la valeur de cet honneur pour vous ? Et que cela représente t’il pour vous ?

Ça représente plusieurs années de dur labeur. Ça arrive à trente trois ans de carrière et à ma cinquante troisième années d’existence. Je suis né un mois d’avril 1962, c’est donc un très beau cadeau d’anniversaire.

Quand on a eu 33 ans de carrière comme vous, que peut-on encore faire que vous n’ayez pas fait ou pu faire avant  ?

La vie continue, l’expérience de mes trente trois années de carrière me fait poursuivre mon chemin en transmettant l’héritage culturel à la nouvelle génération. Et avec ma fondation Otitié, on avance…

Michel Tagne Foko, écrivain

FACEBOOK

Publicités
Posted in: Actualité