DÉCRYPTAGE. Idées reçues et mensonges médiatiques sur la guerre au Yemen

Posted on Avr 18, 2015 @ 12:46

59


mosquee

Il ne s’agit point d’un mystère élucidé par une science acquise dans les plus prestigieuses universités mais, d’une simple vérité. Celle qui montre l’hypocrisie de la soi-disant « communauté internationale » qui, une fois de plus, laisse des populations sans défense se faire massacrer. En effet, considérant que les Houthis ne reculent pas, les bombardements criminels de la coalition saoudienne tuent surtout des civils. Après 2009, l’Arabie saoudite est en train d’échouer au Yemen. Selon les saoudiens, l’intervention au Yemen est mise en place pour contrer l’Iran. Faux.

Depuis le 26 mars dernier, une coalition militaire menée par l’Arabie saoudite bombarde le Yémen. Elle agit, dit-elle, à la demande du président Abd Rabbo Mansour Hadi, chassé du pays par une rébellion et réfugié à Riyad. Les rebelles houthistes, des chiites originaires du nord du pays, cibles des bombardements, sont quant à eux « soutenus » par l’Iran, attestent la coalition est les Occidentaux. Ainsi, parlant de l’Iran comme pays chiite, alors qu’il y a des juifs, des sunnites etc, c’est un gros mensonge.

La presse occidentale mainstream, toute honte bue, présente le conflit comme un affrontement entre sunnites et chiites. Une falsification de la vérité car, le rapprochement entre l’Iran qu’elle exècre et les Etats-Unis se fait plus présent. Or, ce conflit interne yéménite s’articule autour d’alliances chiito-sunnites. Aucun média occidental n’ose dire la vérité sur la réalité yéménite. En effet, les Houtis sont soutenus par des membres de l’armée régulière restée fidèle à l’ancien président, Ali Abdallah Saleh qui, lui, est issu de la plus grande fédération tribale sunnite, les Hached. Ce qui prouve donc qu’il y a un gros mensonge sur le dossier yéménite.

Le maréchal-président Abd Rabo Mansour Hadi, sunnite, est surtout l’homme de paille des monarchies du Golfe. Rien de plus. C’est pourquoi le peuple yéménite, de toutes confessions, n’en veut plus. Il a quitté le pays en mars, après avoir été chassé de la capitale, Sanaa, puis du grand port d’Aden, dans le sud, avant de se réfugier en…Arabie saoudite. Souvenez-vous de la sortie de cet homme-lige des monarchies folles, il avait promis de combattre l’influence de l' »Iran chiite » au Yémen et s’est élevé contre « l’extrémisme chiite » ainsi que « l’extrémisme sunnite » au lendemain d’attentats du groupe sunnite Etat islamique (EI) ayant fait 142 morts à Sanaa.

Mais où sont donc les érudits de l’islam et autres penseurs se positionnant comme justes ? Aux abonnés absents. Ne sont-ils « utiles » que pour prononcer des fatwas aussi ridicules que suspectes ? Ce que les musulmans comprendront mais il sera très tard, c’est que l’Occident s’appuie sur leurs différends, cette opposition loufoque sunnite-chiite, pour les anéantir, avec la bénédiction des monarchies crimino-terroristes du Golfe. Mais, ils auront beau bombarder des innocents, d’autres tenter de travestir la vérité, cette dernière triomphera toujours…

Publicités
Posted in: Actualité