ZIC & RAP. Crime: Le rappeur Cornell Heynes dit « Nelly » jeté en prison à Putnam

Posted on Avr 12, 2015 @ 14:52

7


Ashanti & Nelly

Ashanti & Nelly

L’artiste hip-hop « Nelly », auteur du tube planétaire « Dilemma » en featuring avec Kelly Rowland est accusé de crime. En effet, il a été arrêté en possession de drogue, ce qui fait aux Etats-Unis un crime. Il a été arrêté lors d’un contrôle routier dans le Tennessee samedi matin, dans le comté de Putnam. 

Nelly

Nelly

Nelly, est donc accusé d’un crime de possession de drogue, possession de marijuana et de possession de l’attirail de fabrication de drogue.  Comment ces gens sont-ils ? Ne comprennent-ils pas qu’ils vivent dans une société foncièrement raciste et que rien ne leur est pardonné ? Combien de stars blanches, arrêtées en possession de drogue se retrouvent en prison ? Mais, Nelly a fait fort. Dans son bus où se trouvaient 6 personnes, dont un truand condamné du nom de Brian Jones, on a aussi trouvé des armes, dont un pistolet plaqué or calibre 50 de marque Desert Eagle, un pistolet calibre 45 Tarus, et un Magnum 500 Smith et Wesson.

L’ex époux de la chanteuse Ashanti dort donc en prison depuis hier. Quelle folie ! C’est non seulement un coup dur ppour l’artiste, mais aussi pour la chaîne de télévision BEt, qui produit sa téléréalité « Nellyville », qui cartonne en ce moment:

Hier, sur son mur Facebook, même comme je ne crois pas qu’il ait raison sur la notion africain-américain, l’écrivain et géopolitologue Patrick Mbeko écrivait ceci:

Je n’éprouve plus de « pitié » ou de sympathie pour ces Noirs américains qui sont lynchés ou tués par la police blanche américaine. Je ne peux pas éprouver de la sympathie pour des gens qui refusent de comprendre la société structurellement raciste dans laquelle ils évoluent; je refuse d’éprouver de la sympathie pour des gens qui méprisent ou ignorent l’Afrique parce que se disent-ils avant tout « Américains ». Ces frères ne se sont jamais demandés pourquoi eux sont qualifiés d’« Africains-américains » quand les descendants d’Européens sont, eux, simplement « Américains ». Les États-Unis sont un pays violent, expansionniste et profondément raciste. Quelques nègres en Afrique, en Europe et aux USA ont cru que l’arrivée d’un président NOIR allait changer quoi que ce soit. Ce pays qu’on appelle États-Unis reste plus que jamais divisé sur une base ethnique en ce qui concerne le revenu, l’instruction, la santé et la possibilité d’ester ou de se défendre en justice. Les États-Unis ne sont donc pas ce pays libre et tolérant que les scénarios de films hollywoodiens voudraient nous faire croire. Le racisme de l’époque de l’esclavage a persisté même après son abolition.C’est à ces Noirs vivant en Amérique de le comprendre, au lieu de pleurnicher à chaque fois que le système rappelle à chacun d’entre eux ce qu’il est véritablement.

Publicités