GUERRE AU YEMEN. Permis de tuer: de violentes frappes aériennes à Sanaa et Aden

Posted on Avr 10, 2015 @ 15:59

64


Houtis

Des avions de la coalition saoudienne ont bombardé tôt vendredi matin des cibles militaires dans Sanaa, la capitale du Yémen, ont rapporté des témoins contactés par l’agence Reuters.

Les frappes ont visé des entrepôts d’armes tenus par des soldats fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh. La ville d’Aden a aussi essuyé des frappes.

A Sanaa, les bombardements ont duré plusieurs heures. «Le ciel était comme illuminé, nous avons entendu de fortes explosions», selon un témoin. D’après des habitants, il s’agirait des raids «les plus violents» de la coalition depuis le début des frappes le 26 mars.

A Aden aussi, les raids se sont intensifiés. Ils ont duré une bonne partie de la nuit, selon des habitants, visant notamment le siège de la municipalité de Dar Saad à l’entrée nord d’Aden. Selon ces sources, les raids ont commencé «jeudi vers 22h00 locales. Ils se sont produits quelques heures après l’arrivée dans le bâtiment et ses dépendances de renforts des miliciens chiites Houthis et des militaires fidèles à l’ancien président Saleh.

D’autres positions ont été aussi visées, selon les mêmes sources, par les avions de la coalition, notamment les alentours du stade dans le centre d’Aden et des points de contrôle tenus par les rebelles. Aucun bilan de ces raids n’était encore disponible.

Les Houthis, qui contrôlent Sanaa depuis septembre, ont progressé ces dernières semaines vers Aden, la grande ville du Sud où s’était réfugié le président du Yémen Abd-Rabbou Mansour Hadi. C’est l’imminence de la prise d’Aden qui a conduit l’Arabie saoudite et ses alliés sunnites à déclencher fin mars une offensive aérienne.

«Extrême violence»

A Ateq, capitale de la province de Chabwa, à l’est d’Aden, prise jeudi par les militaires fidèles à M. Saleh, les raids ont été également d’une «extrême violence», selon un responsable local.

Une base de missiles, proche de la ville, a été prise pour cible, ainsi qu’un dépôt d’armes de la base de Morra, à l’ouest d’Ateq, a précisé un autre responsable provincial. Des positions rebelles ont été également visées aux environs de la ville de Lahj, au nord d’Aden, toujours selon des habitants.

Publicités