GUERRE AU MALI. Un Roumain enlevé par des hommes armés au Burkina Faso

Posted on Avr 5, 2015 @ 14:00

11


La mine de Tambao

La mine de Tambao

Afrique – L’homme enlevé est chargé de la sécurité d’une mine de manganèse dans le nord du pays. Il a été emmené vers le Mali voisin.

Des hommes armés ont enlevé ce samedi 4 avril un Roumain chargé de la sécurité d’une mine de manganèse dans le nord du Burkina Faso puis l’ont emmené vers le Mali voisin, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires burkinabè et malienne.

«Un Roumain a été enlevé par cinq hommes qui ressemblent à des Touareg. Ils ont attaqué la mine de manganèse de Tambao» (nord), a déclaré un haut gradé de l’armée burkinabè, faisant état d’un gendarme «grièvement blessé» dans l’assaut.

«Ils ont d’abord tiré sur le gendarme, le blessant grièvement, avant d’enlever le Roumain qui, lui, n’était pas armé», a raconté un responsable de la gendarmerie burkinabè, indiquant que l’otage travaillait comme «agent de sécurité de la mine».

Hommes armés

Les auteurs du rapt, «des hommes enturbannés et armés», «se dirigeant vers la frontière malienne, nous avons envoyé des hommes armés pour éventuellement les intercepter», a fait savoir une source sécuritaire malienne.

Le Burkina Faso, un pays sahélien pauvre, avait jusqu’alors été épargné par les enlèvements d’Occidentaux touchant le Mali et le Niger frontaliers.

Le président burkinabè Blaise Compaoré, renversé par la rue fin octobre après 27 ans de règne, faisait office de médiateur entre Bamako et une rébellion à dominante touareg du nord du Mali.

Zone sous contrôle des djihadistes

Cette région est tombée au printemps 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda.

Ces djihadistes ont été dispersés et partiellement chassés de cette zone par une opération militaire internationale lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, et toujours en cours. Mais des zones entières échappent au contrôle de Bamako.

La mine de manganèse de Tambao, qui dispose de réserves estimées à 100 millions de tonnes, a été octroyée à la société Pan African Minerals de l’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis.

Tambao se trouve à environ 350 km à vol d’oiseau de Gao, une importante ville malienne près de laquelle un employé de la Croix-Rouge a été tué fin mars par le Mujao, un groupe djihadiste, .

(afp)

 

Publicités
Posted in: Actualité