PINOCCHIO ET AZERTYLOGUES. Dans les méandres de la malhonnête intellectuelle et l’amnésie volontaire.

Posted on Avr 2, 2015 @ 18:26

4


cameroun-drapeau-5Retour sur l’affaire dite « Nyamsi ».

Combattre un adversaire loyalement est une qualité. On ne peut accuser l’autre, pour peu qu’il soit votre ennemi, de vos propres turpitudes. A part zieuter dans la copie du voisin, reprenant les mêmes vocables jusqu’à la nausée, en mimant même l’impensable, que savent faire au juste les mythomanes du Net et autres opposants AZERTY ? Simplement mentir. Pour une personne qui se respecte et respecte les autres, revenir sur une faute est une grandeur d’âme. Persister dans le mensonge s’apparente à du terrorisme intellectuel. Ce billet n’est pas fait pour nuire, mais simplement pour rétablir la vérité vraie…

Voué aux gémonies ?

Sinon à part mentir t’as d’autres passions ? La partie du cerveau servant de référence aux mythomanes patentés, est celle favorisant l’imagination et la construction d’une réalité qui n’existe pas, un conte épique ex-nihilo. Ce fut le cas de l’affaire dite du Dr. Jean Crépin Nyamsi (JCN). Toute honte bue, sans une once de vérité, le coupable était tout trouvé: le pouvoir camerounais dont je serais le défenseur. Dire la vérité deviendrait donc à soutenir le pouvoir en place ? Belle découverte. Quelle folie ! De cette indécence est née l’envie d’en savoir plus. Par une voltige osée (secret professionnel), on arrivait à contacter le commissariat de Bonanjo. Ces derniers (policiers), un peu gênés aux entournures, et qui sont revenus sur leurs propos, ont indiqué que JCN avait été arrêté à l’aéroport pour défaut de passeport conforme. Les mêmes ont fait leur mea-culpa sur cette affaire en affirmant que cette information était mise en avant afin de le « protéger ». De quoi donc ? De sa fonction, d’autant plus qu’il n’était pas aisé de mettre sur le devant de la scène une affaire d’escroquerie, de filouterie, d’abus de confiance, sur un vol de plusieurs milliers d’euros concernant une personnalité. Voilà. Pour une fois que la police camerounaise protège quelqu’un, il faut la féliciter, non ?…Quant à ceux qui veulent me faire un procès en sorcellerie, c’est perdu d’avance…

L’amnésie volontaire.

Hélas, ses défenseurs-mythos le savaient depuis le début mais croyaient que ça allait passer comme une lettre à la poste. Ils se seraient rapidement cotisés à hauteur de 8000 euros -objet du délit-, pour lui venir en aide, selon des sources proches du Front uni (il n’y a pas que des maquignons de la pensée unique en son sein). Le manque de sincérité, la dissimulation, la retranscription subjective d’un point de vu biaisé a donc été leur credo avant la graine de sable que nous avons mis dans leur tapioca. S’ils avaient été discrets, là, cette « affaire » allait demeurer inconnue. Il a fallu porter des accusations mensongères et puériles pour essayer de faire porter le chapeau aux autres. Ces clowns, qui ne parlent plus de leurs posts à charge se permettent même de chercher à incriminer un tiers au lieu de faire amende honorable. Souvenez-vous, après la triple modification de l’article du site web du journal Le Monde dédié à l’Afrique contre le couple Biya, ces fous à lier et opposants à la petite semaine se permettaient de dire que c’était normal car, ce sont les principes du Net. Alors, au nom de quels principes déontologiques et moraux veulent-ils m’interdire moi, de modifier une information ? Cherchez l’erreur ! Les connaissant, ils trouveront une pirouette avec leurs habituelles éjaculations intellectuelles sans consistance.

Un procès verbal sans équivoque.

Ce document que nous nous sommes procurés est sans ambiguïté. Il est net, clair et précis et faisait suite à une plainte pour escroquerie…En le parcourant, on constate que le Dr. JCN passe aux aveux complets. Il a reconnu entre autres, que, il avait réellement reçu cette somme liée à l’inscription d’une jeune fille, bâchelière, dans une université de Montreal, au Quebec (Canada). Ca n’a pas été fait, alors que les parents de le demoiselle s’étaient endettés, se saignant pour le bien être de leur fille. Pour l’instant, nous n’en dirons pas plus. Néanmoins, le sadisme de certains m’étonne. Ces troufions de l’apocalypse masqués comme des gangsters veulent entrer par effraction dans la tête des autres et leur faire dire ce dont ils espèrent entendre d’eux. Que nenni. Mon billet sur le Dr. JCN était fait, d’une part, pour dédouaner ceux qu’on accusait, et d’autre part, parler de sa négligence personnelle – une protection pour lui donc-, tout en précisant qu’il n’avait commis aucun délit répréhensible. Or, ceci n’était pas vrai. Pourtant, les amnésiques préfabriqués, le mensonge chevillée au corps, sont dans l’accusation perpétuelle, rejetant leurs propres manquements sur les autres. Cette bande de dégénérés trouvera toujours un autre angle de tir obsolète et rapiécé, tant, leur malhonnêteté intellectuele dépasse l’entendement…Pour éviter tout quiproquo, nous publierons ce PV en temps et en heure…

Est-ce avec cette probité morale au ras des pâquerettes qu’ils veulent diriger NOTRE Cameroun à tous, demain ?

Minalmi !