TARABISCOTAGE. Voici pourquoi le Dr. Jean Crépin Nyamsi a été arrêté à Douala.

Posted on Mar 31, 2015 @ 0:07

8


passeport« Les batailles se perdent dans la précipitation », disait Daniel Pennac. Pire, comme le mentionne un proverbe persan, « la précipitation vient du diable; Dieu travaille lentement. » L’arrestation du Dr. Nyamsi a fait couler beaucoup d’encre et de salive. On assiste actuellement à un silence assourdissant de la part des esprits chagrins, prêts à tout pour se faire entendre. Après avoir accusé de façon folle les autorités camerounaises -je l’ai d’ailleurs aussi fait mais de manière mesurée-, dans un article intitulé : »INCOMPREHENSION ! Cameroun: que cache l’arrestation du Dr. Jean Crépin Nyamsi?« , certains, par leur silence, prouvent ainsi leur malhonnêteté intellectuelle avec ce mutisme ridicule et honteux. Dans ce billet (cité plus haut), l’interrogation consistait à démêler le faux du vrai, en refusant d’incriminer les uns et les autres, sans avoir eu la vraie information. Ambiance.

Négligence personnelle

Mon frère et ami, le Dr. Jean Crépin Nyamsi a été victime d’une négligence personnelle. En effet, entré au Cameroun pour enterrer sa soeur, il était muni d’un passeport camerounais de vieille génération. Or, il est désormais impossible de sortir du triangle nationala sans un passeport biométrique. On peut entrer même avec un laisser-passer délivré par un Consulat, pour peu qu’on soit reconnu camerounais. Gênés aux entournures, les récupérateurs malveillants ont pourtant vu, avec des yeux de lynx, la main du pouvoir de Yaoundé derrière cette arrestation qui est survenue à Douala pour une simple raison: la rébellion. Ce sont les « protestations véhémentes et virulentes » du Dr. Nyamsi, devant la police, qui ont causé son arrestation, selon les sources policières.

Défaut de passeport biométrique (obligatoire).

Habituellement, dans le cas d’espèce, soit, on vous retire le passeport en vous demandant d’aller refaire un nouveau, soit, avec leur zèle habituel, certains policiers le déchire devant vous. Voilà donc la vérité que certains aboyeurs malintentionnés et autres azertylogues voulant jouer les intéressants sont obligés de cacher. Le drame dans le cas du Dr. Nyamsi que je connais, c’est qu’il est exposé par des gens qui ne le connaissent même pas. Il suffit de relire leurs posts pour s’en convaincre. On a assisté ces derniers temps à une sorte de bâtardise et copier-coller ridicules…Passons. Le Dr. Jean Crépin Nyamsi doit dénoncer ceux qui l’ont présenté comme un activiste dangereux. Il n’en est rien…

Les dangers encourus.

Il existe actuellement un grand danger: celui que le Dr. Jean Crépin Nyamsi ne puisse plus voyager hors du territoire camerounais. En effet, de nombreux compatriotes sont aujourd’hui, soit, privés définitivement de voyage, soit, de documents d’identités. Pour diverses raisons. A partir du moment où vous n’avez pas une souche de votre acte de naissance dans une mairie, il y a de fortes chances que seul un jugement supplétif puisse vous sauver. Hélas, le processus est très souvent long. Le jugement supplétif est une décision d’un tribunal qui demande une transcription lorsque celle-ci est inexistante, voire dans quelques cas perdue ou détruite. Parmi les applications, on peut citer :

  • l’attribution d’une date de naissance à une personne qui ne connaît pas avec précision sa vraie date de naissance. Le jugement supplétif permet ensuite de faire enregistrer la naissance sur l’État Civil  : il s’agit d’un « supplétif d’acte de naissance » ;
  • éventuellement des mairies qui ont eu leurs archives perdues ou détruites (mais il n’y a pas de caractère obligatoire)…

 Nous souhaitons donc qu’il ne soit pas dans un cas qui empêcherait qu’il puisse établir un nouveau passeport…

Posted in: Actualité