UKRAINE. Rejet du Parlement de l’«ordre spécial de gouvernance locale dans les régions du Donbass»

Posted on Mar 30, 2015 @ 11:27

104


alexPar Alexandre Sivov

_________________________________________________________________________

Petro Porochenko

Petro Porochenko

Le parlement ukrainien a refusé d’adopter la loi sur l’«ordre spécial de gouvernance locale dans les régions du Donbass» tel que prévu par le traité de Minsk. Il vient de l’adopter avec des «amendements» sur proposition de Porochenko. En effet, ces derniers inversent le sens dudit traité et sont un vrai outrage à l’encontre du Donbass.

Bien que l’adoption de cette loi était inscrite de façon explicite et en forme concrète dans ce traité, Kiev viole donc en premier, le traité de Minsk. Kiev veut donc forcer le Donbass d’accepter cet «ordre spécial», qui ne confère ni indépendance ni adhésion à la Russie, encore moins l’autonomie. Le Kremlin a réussi à faire changer les dirigeants des Républiques rebelles, les faire exiler, chasser voire même tuer les commandants les plus coriaces de Novorossia. Kiev  joue avec le feu et l’élite ukrainienne est vraiment folle ! 

Sans risque de me tromper, la guerre totale est imminente, c’est même presque officiel. Tout le monde en parle. Mais, quelle est la position de la Russie, jusqu’ici magnanime avec l’Ukraine ? Selon des indiscrétions, le Kremlin a diamétralement changé sa position sur le conflit et est prêt d’aller jusqu’au bout . Il est même possible que, acculé de toutes parts, le président russe Vladimir Poutine décide d’en finir avec l’Ukraine. Il y a plusieurs signes qui permettent de le mentionner. 

Explication.

La situation devient de plus en plus tendue à Moscou, ce qui n’est pas toujours évident, vu de loin – de la France. L’opposition à Poutine dite «liberale», une petite meute d’une centaine de milliers de personnes, pour la plupart des habitants de Moscou et issue de l’intelligence humanitaire a commencé par une attaque coordonnée contre Vladimir Poutine via ses médias. Attaque preparée de façon directe et massive hors de Russie via des ONG. Bien que les «liberaux» et Poutine coexistaient depuis une quinzaine d’années, un fort arrosage de ces organisations et médias «liberaux» a fait changer la donne.

Tout a vraiment changé quand l’Occident a commencé ses attaques directes contre Poutine pour se venger du Donbass. Il a utilisé, entre autres, le meurtre de Nemtsov. Bien que le président russe ne soit pas un enfant de chœur – loin s’en faut – l’accuser de ce meurtre c’est le comble de la folie.  Et comme fer de lance de ses attaques contre M. Poutine, l’Occident utilise les «liberaux» et les oligarques russes. Les hurlements et sarcasmes de leurs médias contre le pouvoir russe dépassent tout ce que j’ai déjà entendu comme propagande jusqu’àlors. 

L’Occident prépare-t-il un Maïdan à Moscou ? A-t-il des chances d’aboutir ? Non. A mon avis, cette tentative va plutôt tourner pour les «liberaux» en action kamikaze contre les porte-avions américaines, avec les mêmes résultats au bout du compte. Kamikaze dans le sens direct de ce mot, et non au sens figuré. Beaucoup d’indices y convergent…

Selon le blog de Limonov, souvent prophétique, il écrit : «une centaine de milliers de libéraux vont être chassés de Russie et iront à l’étranger». 

Wait and see !

 Alexandre Sivov

Posted in: Actualité