NICOLAS ANELKA. Interview sur Al Arabiya: « La discrimination en France est inacceptable »

Posted on Mar 30, 2015 @ 9:21

10


Par Al Arabiya, Sports.fr & Allain Jules

___________________________________________________________________________

Nicolas Anelka et la journaliste Nabila Ramdani au Aurassi Hotel à Alger. (Al Arabiya)

Nicolas Anelka et la journaliste Nabila Ramdani au Aurassi Hotel à Alger. (Al Arabiya)

Trop âgé, selon la ligue de football algérienne, pour s’engager avec le NA Hussein Dey en janvier dernier, Nicolas Anelka, le Neg’ Marron, a malgré tout bien rejoint le club algérois, mais en qualité de consultant. L’enfant terrible du football français, ancien sociétaire  des plus grands clubs en Europe, dont le Real Madrid, la Juventus, Chelsea, Arsenal ou Liverpool, a accordé une longueinterview à la chaîne Al Arabiya. Il parle entre autres de ses nouvelles fonctions, sa conversion à l’islam, et du racisme franco-français.

Nicolas Anelka est marié à la chorégraphe belge Barbara Tausia. Ils sont basés à Londres avec leurs trois enfants. Loin de la langue de bois de certains sportifs dont la couardise inquiète, l’homme a toujours dit ce qu’il pensait. Plutôt timide, contrairement à tout ce qu’on peut lire sur lui, cet homme au grand coeur ne porte jamais de gants pour assener ce qu’il pense être comme juste…On se souvient de sa défense de l’humoriste Dieudonné quand les autres rasaient honteusement les murs avec le mensonge sur la signification de la quenelle, geste potache. D’ailleurs, ce soir, sur la BBC 3, il y a un reportage sur Dieudonné, Anelka, Charlie Hebdo et la sempiternelle…quenelle…Je suis au générique de ce reportage par ailleurs…

Dieudonné et Anelka, deux Neg' Marrons

Dieudonné et Anelka, deux Neg’ Marrons

Voici les extraits de son interview:

« Je suis très excité à l’idée de développer le football algérien. Aujourd’hui, il est surtout représenté par des Français d’origine algérienne qui jouent en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni… J’aimerais mettre en place des académies de coaching en Algérie. Le plus gros challenge est de former les  jeunes, et de bâtir une identité de jeu. Une fois que la base est en place, le reste suit, a-t-il commenté. Les joueurs algériens ont de grandes qualités, surtout au niveau technique. Il semble être inné dans le football algérien. C’est vraiment un art. Les Algériens sont au-dessus de la moyenne quand il s’agit de la technique, mais il y a des lacunes qui doivent être travaillées. Je veux tout simplement transmettre mes connaissances aux jeunes Algériens et les inspirer. Le football algérien me rappelle le style brésilien. »

«J’ai une affinité avec l’Algérie, parce que j’ai grandi avec beaucoup d’amis algériens dans la banlieue de Paris » at-il déclaré.

«J’avais seize ans quand je me suis converti à l’Islam », a déclaré Anelka. « Au-delà de l’aspect fraternel, ma conversion n’a pas changé ma vie. Je vivais déjà par les mêmes principes – être juste, ayant des valeurs … J’avais l’habitude de jeûner pendant le Ramadan parce que j’admirais les gens qui étaient à jeun autour de moi. C’est ce qui m’a fait me convertir. J’avais la certitude que l’islam était fait pour moi. »

L’attaquant, aujourd’hui âgé de 36 ans, se dit par ailleurs « fasciné par l’histoire coloniale entre la France et l’Algérie », et dénonce « la discrimination », dont seraient victimes les Français d’origine nord-africaine dans l’Hexagone. « Ils essaient de réussir, mais la société française les maintient en échec, poursuit-il. Il y a beaucoup d’obstacles. Par exemple, si vous envoyez un CV avec le «mauvais» code postal et un nom à consonance musulmane, vous n’obtiendrez pas d’emploi. Il n’y a qu’en France que vous avez besoin de cacher votre nom et votre photo dans l’espoir de trouver du travail. Ce niveau de discrimination est inacceptable. »

Un vrai Neg’ Marron !

Al Arabiya, Sports.fr & Allain Jules

Posted in: Actualité