ATTENTION TALENT ! Cameroun: Steve-Leo Mekoudja, lauréat du Prix Stéphane Hessel

Posted on Mar 24, 2015 @ 10:35

10


Steve-Leo Mekoudja

Steve-Leo Mekoudja, Jean Guion et Marie-Christine Saragosse

Il est jeune, beau, talentueux et…Camerounais ! Créé en 2013 à l’initiative de l’Alliance Francophone et de RFI, le Prix Stéphane Hessel de la Jeune écriture francophone, parrainée cette année par l’Alliance Francophone, RFi et TV5Monde a récompensé Steve-Leo Mekoudja, dans la catégorie « nouvelles ». Il a reçu sa récompense hier, au Salon du livre à Paris.

Steve-Leo Mekoudja

Steve-Leo Mekoudja et Marie-Christine Saragosse

Prix reservé aux 15-25 ans, la troisième édition du Prix Stéphane Hessel de la Jeune écriture francophone « nouvelles » était présidée cette année par Arnaud d’Hauterives et avait pour thème: « L’exaspération est un déni de l’espoir » (Une citation de Stéphane Hessel). L’étudiant de la Technische Universität Berlin, en Allemagne, Steve-Leo Mekoudja, l’homme a la plume la plus impressionnante du moment, original et virevoltant, a donc gagné. Sensuelle, sensible, haletante et humaniste, cette belle plume fera parler…

Il a reçu son prix au Salon du livre de Paris, en présence de Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde (FMM), de Jean R.Th. Guion, Président International de l’Alliance Francophone, entre autres…

Lisez cet extrait d’une de ses nouvelles intitulée Samahani:

Elle déambule à travers Pimentville. Elle arpente stoïquement ses sentiers poussiéreux en caquetant, en dodelinant. Elle gravit ses collines chaotiques, haletante. Le regard froid. Triste ! Elle pleure presque. Elle a l’impression d’être une ombre, d’être invisible. Elle espère rêver. Délirer. Son boubou balaie le sol crasseux, rougissant ses pieds de poussière. Le soleil flamboie au plus haut point, fait ruisseler d’énormes gouttes sur son visage. A la chaleur se mêle le vent sec qui lui déchire la peau des lèvres, l’asphyxie. Personne ne sait où elle va. Elle non plus ! On se moque d’elle, on la croit folle ! Que non ! Tout le monde ignore ce qu’elle cherche, mais elle le sait. Karibu sait. Elle est à la recherche de Samahani, son fils. Samahani son unique fils. Samahani, son albinos de fils. Samahani son amour de fils. Suite

>>> LE BLOG DE STEVE-LEO