UKRAINE. Guerre au Donbass: l’offensive de Novorossia contre Kiev se précise

Posted on Jan 14, 2015 @ 15:27

40


alexPar Alexandre Sivov

_____________________________________________________________________

Zaharchenko

Zaharchenko

Zaharchenko, le dirigeant de la République populaire de Donetsk a poussé une gueulante. Juste avant l’attaque de Kiev contre un bus civil, il avait fait une déclaration sensationnelle.

Très en colère, Zaharchenko a déclaré :

  1. Les blessés ukrainiens ne seront plus rendus à l’Ukraine.
  2. Je suis fatigué des négociations et des consultations avec la junte. Les négociations n’ont plus aucun sens parce que l’Ukraine ne respecte  pas ses engagements.
  3. L’offensive n’est pas prévue pour le moment, mais j’ordonne désormais aux troupes d’ouvrir le feu en réponse à toutes les attaques de Kiev. Nous allons détruire les troupes d’occupation ukrainiennes, qui tirent sur le territoire de la RPD.
  4. Porochenko n’a plus le contrôle, non seulement sur des «bataillons de volontaires», mais aussi sur les forces armées dans leur ensemble.
  5. Les soldats de la junte doivent ouvrir un front contre Kiev, contre Porochenko et d’autres envahisseurs étrangers de l’Ukraine.
  6. Cette junte a perdu environ 200 soldats au front récemment et on ne compte même pas les blessés.

Selon des fuites, ce sont les rebelles qui ont forcé Zaharchenko à durcir son discours, malgré les pressions du Kremlin qui les invite à des «conciliation» avec la junte de Kiev et à n’importe quel prix.

Des processus similaires sont en cours en République populaire de Lugansk, au nord de laquelle, les rebelles ont commencé une offensive tactique.

Je rappelle qu’au mois d’août, face à la possibilité d’un échec militaire au Donbass, la Russie a accepté de fournir de l’aide militaire limitée aux insurgés pour repousser les attaques de Kiev. Seulement, à condition de ne pas prolonger trop l’offensive. En contrepartie de cette aide, les éminentes commandants du Donbass devaient le ceder leurs postes à d’autres personnalistés jugées dociles par le Kremlin. Mais, les chouchous du Kremlin sont vus sur place et n’ont connu ni adhésion ni respect. On les accuse d’être des traîtres pro-Kiev et corrompus, qui tolérent la corruption en Novorossia. On supplie d’Igor Strelkov de revenir au Donbass. Ce dernier, depuis Moscou, a qualifié Zaharchenko comme étant une «personne qui et à sa place en qualité de bon chef de peloton (30 personnes) mais pas plus».

Donc, cette déclaration du Zaharchenko est sa réponse à la pression populaire qui veut prolonger sa guerre de libération nationale contre Kiev et l’oligarchie. Le fameux «plan de paix de Poutine», après la déclaration Zaharchenko, peut être considéré comme caduc.

Dans les semaines qui viennent, la grande guerre va commencer dans l’Ukraine tout entière…

 

Alexandre Sivov

Posted in: Actualité