MÉDIAS. DIAF-TV accuse la CRTV de vol, de recel d’images et d’abus de confiance

Posted on Nov 28, 2014 @ 8:35

7


DIAF TVDiaspora Afrique Télévision (DIAF-TV) porte à la connaissance du grand public qu’il est un média humaniste, qui se met tout doucement en place. Il est là pour booster, d’une part, la culture africaine, en général, et d’autre part, la culture camerounaise, en particulier. Nous n’avons jamais vendu une seule de nos images encore moins facturé une seule de nos prestations à un tiers. Hélas, certains, profitant de ce fait, abusent de notre confiance. C’est le cas de la Cameroon Radio Television (CRTV) par l’entremise d’un de ses journalistes.

Lors du dernier DAVOC (Draw A vision Of Cameroon), qui s’est déroulé à Paris du 20 au 21 novembre dernier, DIAF-TV était partenaire de l’événement. Nous avons alors, à la demande de l’organisateur, le réseau CASA-NET, aidé gracieusement la CRTV qui se trouvait associée à l’événement sans cadreur ni caméra mais juste un journaliste en la personne de M. Séverin Alega Mbelle.

De gauche à droite, Séverin Alega Mbelle et Allain Jules

De gauche à droite, Séverin Alega Mbelle et Allain Jules

Pour les images de son reportage et le montage des images du premier jour du DAVOC, qui s’est tenu à L’hôtel MOLITOR sis au 13 Rue Nungesser et Coli, 75016 Paris et achevé à 19h, heure de Paris, nous sommes restés en compagnie de l’ « envoyé » de la CRTV, dans ledit hôtel, jusqu’à minuit. Les images filmées ont été celles de DIAF-TV et du confrère Boukman du site Kamayiti.com. Ce dernier a fourni à la CRTV ces images à ma demande. Voici le reportage final diffusé au 20h30 de la CRTV du 24 novembre dernier et dont nous avons pris le soin d’insérer notre logo:

Sans rémunération ni contrepartie, nous avons simplement demandé au journaliste M. Sévérin Alega Mbelle de citer DIAF-TV pour les reportages. Quoi de plus normal et logique ? Hélas, nous sommes donc surpris que la CRTV diffuse les 25 et 26, puis le 27 novembre, nos images et celles de kamayiti.com, sans même nous mentionner. Quel est l’intérêt du journaliste ou de la CRTV de ne pas nous mentionner ? Mystère et boule de gomme. Pourquoi ne pas citer ses sources ?

Nous avons donc adressé une sommation au journaliste de la CRTV par l’entremise de M. Guy Ngassa Happi Lewe, promoteur de DIAF-TV. Nous espérons un retour de sa part, relatif à ce sujet. D’ailleurs, nous vous faisons grâce de notre journée de collaboration. Il y a manifestement de la malhonnêteté intellectuelle, une violation grave du contrat (insérer notre logo ou nous citer car, nous avons tous les mails y référant), un vol caractéristique de nos productions et un manque criard de probité morale de leur part, soit la CRTV, soit son journaliste. Il serait intéressant de savoir ce qu’il a dit à son employeur. A-t-il vendu ces images qui ne lui appartiennent pas ? Nous le saurons…

Affaire à suivre…

Posted in: Actualité