QUENELLE. N’est pas Dieudonné qui veut: la pièce de Botul-BHL est un échec cuisant

Posted on Oct 14, 2014 @ 22:52

105


BHL-BOTUL

BHL-BOTUL

C’est la fin d’une nouvelle arnaque. Oui, le talent ne s’achète pas. Le cuistre en chef, le voltigeur du mensonge, l’arnaqueur des médias, est nu. Mais, même à poil devant toute la France et Navarre, la presse mainstream va encore nous vendre ce foulosophe comme étant l’intelligence incarnée. Rien, vraiment rien ne marche. Tout ce qu’il touche foire mais, ce clown est toujours encensé. Enfin, n’est pas Dieudonné qui veut, mais qui peut. Quelle imposture !

Les venues de François Hollande, Manuel Valls ou encore Nicolas Sarkozy n’ont pas convaincu le public. Hôtel Europe, la nouvelle pièce de théâtre de Bernard-Henri Lévy, va s’arrêter avant la date prévue, affirme le magazine Les Inrocks, mardi 14 octobre. Jouée au théâtre de l’Atelier depuis le 11 septembre, elle prendra fin le 16 novembre au lieu du 3 janvier, indique le théâtre parisien à l’hebdomadaire. « Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est très calme au niveau des réservations », commente le lieu, dont la capacité affiche 563 places.

Une pièce « sans relief », pour Culturebox

Culturebox avait décrit une pièce « sans relief », évoqué « deux heures à tourner en rond au milieu des obsessions de BHL », et souligné des approximations. De son côté, Le Monde (article payant) avait critiqué « one-man-Bosnie-show signé BHL », révélant « des considérations certes humanistes, mais d’une banalité confondante sur le destin de l’Europe ».

Le comédien Jacques Weber avait confié au Figaro avoir perdu 30 kilos pour interpréter le rôle principal. Un régime draconien qui, finalement, n’a pas servi à grand chose.

Source: FranceTvInfo

Publicités
Posted in: Actualité