CAMEROUN – SPORT. Kenny Kadji (Basket-ball): Un jeune Lion Indomptable à la chasse en Grèce

Posted on Oct 1, 2014 @ 6:50

9


sobothPar Jean-Marc Soboth

 

__________________________________________________________________________

L’attaquant camerounais du Rio Grande Valley Vipers en Development League de la NBA a signé en Août 2014 avec le club grec de première division Trikala Aries BC du coach Kostas Flevarakis.

kennyAvec Kenny Kadji, 26 ans, 2.08m, le Trikala Aries BC espère améliorer sa position (11ème en 2013-2014, avec 9 matchs gagnés contre 17) dans le très disputé championnat de première division grec, avec d’autres recrues américaines, jamaïcaine et serbes.

Les Sakafliades avaient fait bonne figure en 2012-2013 en clôturant deuxième en A2 grecque (avec 21 matchs gagnés et 9 perdus). Mais en A1, l’équipe est quelque peu en panne d’inspiration. La nouvelle cuvée devrait donc s’atteler à redorer le blason du club thessalien.

Bien qu’issu de D-League de la NBA, Kenny se construit ainsi un solide background.

Après le lycée au IMG Academy de Bradenton (Floride), puis l’Université à Miami (jusqu’en 2013), Kenny signe à Cleveland Cavaliers au compte de la Ligue estivale NBA 2013.

En octobre 2013, le Camerounais déménage avec armes et bagages pour un premier séjour européen florissant au sein des New-Yorker Phantoms de Braunschweig en Allemagne. Il en revient fin janvier 2014 pour rejoindre le Rio Grande Valley Vipers — affilié Houston Rockets en NBA.

Entretenant d’excellentes relations avec d’autres compatriotes évoluant en NBA – y compris le célèbre Franco-Camerounais Joakim Simon Noah, 29 ans, du Chicago Bulls en NBA —, ce petit-fils du vieux brasseur de Bana, Joseph Kadji Defosso, né à Douala, est avant tout un Lion Indomptable dans l’âme. À 19 ans et alors qu’il n’était que lycéen à Bradenton, Kenny fit partie de l’escouade magique qui, en 2007, et en l’absence d’organisation officielle pour prendre part à la 24ème Coupe d’Afrique des nations de Basket-ball, fit mouche à Luanda. Quelques pros s’étaient organisés rapidement en se passant un coup de fil. Sans préparation. Parmi eux : Joseph Owona dit « Big Ben » du JSA Bordeaux, Luc Mbah à Mouthé du Philadephia Sixers en NBA, Brice Vounang de l’Étendard de Brest, Lazare Adingono, coach de circonstance, ancien de Rhode Island University, aujourd’hui coach-en-chef du Petro Atletico de Luanda… Au finish, ces Lions Indomptables à l’emporte-pièce décrochèrent le titre de vice-champion d’Afrique de Basket-ball en défiant en finale les très respectés Palancas Negras d’Angola, champion en titre.

Jean Marc Soboth. Journaliste.

Posted in: Actualité