AYMERIC CARON. Folie furieuse: BHL-Botul entre terrorisme intellectuel et action terroriste

Posted on Sep 12, 2014 @ 21:06

39


Aymeric Caron

Aymeric Caron

L’attitude de Botul lors de l’émission de Laurent Ruquier samedi dernier sur France 2 relève de la psychiatrie lourde. Probablement, il doit consulter car, attendre ce degré de mauvaise foi dépasse l’entendement. Visiblement donc, en France, il est interdit de poser les questions qui fâchent à ce roitelet des médias. Face au journaliste Aymeric Caron, BHL-Botul, désemparé, a été obligé de montrer le fond de sa pensée nauséabonde en ne reconnaissant pas le drame infini qu’ils ont causé aux Libyens.

Mais, ce qui vaut aujourd’hui des menaces de mort à Aymeric Caron -qui n’est pas mon ami-, c’est parce qu’il a osé dire la vérité, il a osé montrer le vrai visage d’un imposteur, il a mis à nue l’indignation à géométrie variable d’un terroriste intellectuel, qui passe désormais à l’action terroriste. Oui, BHL-Botul est un terroriste. Son appel au meurtre d’Aymeric Caron est évident, et, nous avons l’argumentation idoine pour le prouver. Parce que, dès le lendemain de l’émission, visiblement courroucé, un de ses chroniqueurs, de son site lu par deux personnes journellement, « La Règle du Jeu », a sonné la charge. Dans un article de caniveau intitulé ‘Les Tartufe de la cause palestinienne et leurs roquets du PAF », l’appel au meurtre est évident.

L’article, si on peut l nommer ainsi,  qui, évidemment, comme le fait si bien BHL-Botul évite de parler d’Israël mais fait l’éloge du foulosophe se passe de commentaires. Nul, hors-sujet et fait d’amalgames insipides et d’allusions, une vraie daube comme le fait très souvent BHL-Botul, l’imposteur et cuistre. Lisez ça:

« […]Cette mise au point historique effectuée, disons-le tout net : il y en a plus que marre de tous ces gringalets du journalisme bling-bling, de tous ces Tartuffe de l’humanisme, de tous ces faux-culs de l’empathie pour le monde arabe qui se découvrent subitement un sentiment de solidarité avec la population de Gaza. Ces roquets n’ont jamais émis le moindre de leurs petits aboiements quand les Darfouris subissaient crimes de guerre et crimes contre l’humanité, mouraient par dizaines de milliers – 300 000 victimes ? 400 000 ? Même les ONG et l’ONU ne savent plus trop bien. Mais ils ont l’ahurissant culot, celui que leur permet leur éthique de caniveau, de sommer Bernard-Henri Lévy de dénoncer la politique israélienne ! Ces tocards de l’info – ceux dont nous espérions, à France Syrie Démocratie, qu’ils évoquent ne serait-ce que quelques secondes de nos actions spectaculaires de solidarité avec les Syriens, comme le déploiement d’un immense drapeau de l’insurrection syrienne sur la façade de l’Institut du monde arabe, drapeau une autre fois hissé sous la Tour Eiffel – ces minus du PAF se sentent une âme de justicier soudain dès qu’il s’agit de la Palestine. Pensez donc, c’est Israël qui bombarde, c’est des Juifs – «et vous, BHL, le Juif, ça ne vous dérange pas ?» Mais vous, âmes tout-à-coup sensibles, ça ne vous dérange pas d’oublier tous les combats, dont celui contre les impasses de la politique israélienne, menés inlassablement par Bernard-Henri Lévy ?[…] »

Voici donc le déclencheur de la haine. Il est interdit désormais de critiquer Botul, un menteur patenté. L’homme qui voit la vie de façon binaire, qui traite tous ceux qui le critiquent d’anti-sémite, une façon astucieuse d’interdire tout débat. Cet homme est dangereux et la couardise des journalistes – des certains journalistes-, lui donnera toujours cette pseudo-aura qui est la sienne. Un homme fier et fort n’a pas besoin de cirer les pompes d’un autre…Voilà un terroriste à col blanc adulé et vénéré par des lâches…

Posted in: Actualité