LE BRUIT ET LA FUREUR. Vol MH17 de la Malaysia Airlines: Barack Obama fait son show

Posted on Juil 22, 2014 @ 11:13

150


Les forcenés et/ou experts en preuves ne cesseront jamais de nous étonner. Comme des ultrasons, ils savaient déjà tout ce qui s’était passé contre l’avion Boeing 777 de la compagnie de la Malaysia Airlines. Le Secrétaire d’Etat John Kerry a déclaré qu’il était «très clair» qu’un système de missiles SA-11 a été transféré par la Russie aux mains des rebelles du Donbass. Auparavant, c’est l’ambassadrice américaine à l’ONU, qui était allée de son propre refrain.

Échec et mat !

Alors que les autorités de la République populaire de Donetsk ont remis les boîtes noires de l’avion aux Malaysiens, bien avant que Kiev ne puisse s’en emparer pour que tout soit faussé avec l’aide des Etats-Unis, Kiev s’attaque à Donetsk avec la bénédiction de Washington.  Les salmigondis de Barack Obama, roi du « choquage », selon lesquelles Poutine doit faire pression sur les miliciens du Donbass, ne sont que de l’esbroufe. C’est eux qui veulent retarder l’enquête sur le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Obama a eu, hier, le toupet de dire que les miliciens du Donbass empêchent la visite des experts sur les lieux du crash. Pince sans rire, il a même décrit la scène alors que la plupart des corps avaient été très bien conservés et ont été acheminés vers une zone contrôlée par Kiev, Karkhov.

Les forcenés et/ou experts en preuves dont Obama est le leader parlent, crient, menacent, invectivent, accusent mais, ne présentent jamais aucune preuve de leurs dires. Il n’y a aucune image fiable, rien, qui peut corroborer leurs dires délires. Comment peut-on expliquer ces sorties alors que ces gens n’ont rien sur la main ? Ils procèdent par le bruit et la fureur pour essayer de faire croire qu’ils ont raison. Une propagande obscène. Stratégiquement, politiquement, et même sur le plan tactique, la Russie et les séparatistes n’ont rien à gagner en employant le système Buk sur le territoire ukrainien, au contraire même. 

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Rejoignez-nous sur Twitter

Moscou a fourni ses preuves.

Les services russes ont  détecté un avion de chasse SU-25 ukrainien qui volait à la hauteur du vol MH17 du Boeing 777 de la Malaysia Airlines (photo). Ces derniers n’ont pas démenti, tellement, l’image est compromettante.  Pire, c’était le jour de la catastrophe et à quelques 3 minutes près. Kiev, incapable d’expliquer ce fait, se mure dans le silence et divague en racontant des bobards dictés par Washington.

zoomCe qui est amusant dans les récits américain et ukrainien, c’est la contradiction. Kiev accuse les miliciens du Donbass d’avoir volé un missile Buk dans un de leur entrepôt tandis que Washington déclare qu’il a la preuve que Moscou a livré ce dernier aux séparatistes. Vous pouvez vous faire votre propre opinion…

Posted in: Actualité