PRINTEMPS RUSSE. Donbass: quel est vraiment le vrai bilan de la tuerie d’Odessa ?

Posted on Juil 4, 2014 @ 7:21

23


alexPar Alexandre Sivov

Le nombre des « officiellement morts » à Odessa dans la Maison des syndicats, selon la liste, a considérablement augmenté. Les affiches sur place disent qu’il y a au moins des dizaines de personnes « disparues » mais, ce sont  seulement ceux qui sont à la recherche de parents qui s’en plaignent.

odessa

Pourquoi sur la liste officielle, le nom de la seconde femme enceinte tuée, ne figure pas parmi les « officiellement mort »  ? Il ne s’agit pas du corps de celle qui a été retrouvée dans l’un des cabinet et photographié (photo), mais d’une autre, qui a été tuée devant tout le monde devant l’entrée de l’immeuble ?

Où sont également les noms de la mère et de son enfant, qui ont également été tués à la sortie de l’immeuble devant tout le monde ?

Qu’est-il arrivé au prêtre qui a tenté d’empêcher ce massacre avec une croix à la main ? Ses mains ont été coupées, d’ailleurs cette vidéo circule sur Internet. Le prêtre mutilé a disparu sans laisser de trace dans les médias.

Un membre de la Résistance depuis la clandestinité m’a informé que le 2 mai dernier, avant que le pogrom d’Odessa ne commence à la  Maison de l’Union, à proximité du complexe commercial Athena, de nombreux pro-russes ont été arrêtés. Près de 38 militants, après une bagarre de masse. L’usage d’armes à feu avait été restreint.

Après le massacre de la Maison des syndicats, un autre groupe de militants pro-russes (près de 60 personnes) a aussi été arbitrairement arrêté. On raconte qu’ils se comportent héroïquement en prison et chante la « Gloire de la Russie! » Pour ne pas « contaminer idéologiquement » les autres prisonniers. Considérés comme des criminels par Kiev, les heures de leurs promenades sont différentes. Maintenant, des arrestations massives se passent à Odessa. Certains activistes de la Résistance évitent de dormir dans leurs maisons.

Néanmoins, les chiffres ne sont pas tout à fait sûrs.

Selon une autre source, une première partie des armes à feu est déjà arrivée à Odessa et la guérilla urbaine se prépare activement et est sur le point de commencer si ce n’est pas encore le cas. Il n’y a pas, pour l’instant, des informations sûres pour le moment, les chiffres sont différents.

Alexandre Sivov

Posted in: Actualité