ESCROQUERIE A LA CAF. Avignon (Vaucluse): la belle blonde et le bel arabe au Tribunal correctionnel

Posted on Juin 21, 2014 @ 15:44

14


thAVIGNON, Vaucluse – Une mère de famille apparaît dans 36 dossiers frauduleux. Rien que ça. Un épais dossier entre les mains, l’huissier du tribunal correctionnel d’Avignon se lève et lance « Francine Santiago ». Une femme quitte difficilement la vingtaine de ses proches venus pour la soutenir. À 63 ans, mère de douze enfants, cette Nîmoise de taille moyenne, cheveux blonds et peau mate, comparaît pour la première fois devant une juridiction.

Son nom est apparu dans une affaire d’escroquerie en bande organisée qui a touché une grande partie des agences départementales de la Caf dans la moitié sud de la France. Le préjudice est estimé à 598 000 euros. Le subterfuge avait été mis au jour par celle du Vaucluse. Elle a déclaré au Tribunal que c’était juste pour manger.

En face d’elle, le substitut du procureur, le jeune Abdelkrim Grini, lui assène: « Ce sont des faits graves qui portent atteinte au principe de fraternité ». Il a requis trois années de prison dont 18 mois assortis du sursis et d’une mise à l’épreuve avec une obligation d’indemniser la Caf.

Elle utilisait de fausses identités, de faux certificats médicaux ou encore de faux tampons de médecin, elle aurait participé à des demandes d’allocation pour des grossesses imaginaires, puis à des demandes d’aides sociales pour “mère isolée” dans plusieurs départements.

En principe, elle doit rembourser à hauteur de 100 € par mois, la CAF. Elle partira avant d’avoir remboursé cette dette.

 

Posted in: Actualité