GARE AUX EXCES ! 65 Palestiniens supplémentaires ont été arrêtés cette nuit par l’armée d’Israël

Posted on Juin 18, 2014 @ 10:14

53


ISRAELSilence assourdissant de la presse mainstream. Silence assourdissant des pays arabes. Silence assourdissant de l’ONU. Silence assourdissant des pays du golfe parrains des jihadistes en Syrie et en Irak. Silence assourdissant de… Six jours après la disparition (enlèvement ?) de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie, imputé sans preuve par Israël au Hamas, l’armée a arrêté dans la nuit de mardi à mercredi 65 Palestiniens, dont 51 libérés en 2011 en échange du soldat Gilad Shalit, a-t-on appris auprès de l’armée.

« Au cours des opérations, 65 suspects ont été arrêtés, dont 51 ayant fait partie (des 1.027 prisonniers Palestiniens, ndlr) de l’échange Gilad Shalit », a annoncé l’armée dans un communiqué ajoutant que 240 Palestiniens avaient ainsi été arrêtés depuis le début de l’opération en vue de retrouver les trois jeunes disparus depuis jeudi près d’un bloc de colonies au sud de la Cisjordanie occupée. Ce qui fait donc 305 Palestiniens embastillés sous un silence de cathédrale…Il faut ajouter deux autres députés appartenant au Hamas arrêtés cette nuit.

Par ailleurs, près de 800 bâtiments ont déjà été fouillés, avec une attention particulière aux institutions appartenant à « Dawa », la branche économique et sociale du Hamas utilisée selon la parole d’évangile de l’armée israélienne pour « recruter, disséminer des informations et faire entrer de l’argent liquide ».

« Nous avons effectivement deux opérations en parallèle, la première vise à ramener les garçons, la deuxième consiste à porter un coup substantiel aux infrastructures et aux institutions terroristes du Hamas », a expliqué mercredi le porte-parole de l’armée, affirmant que l’armée agissait avec la présomption que les trois jeunes « sont toujours vivants ».

Par ailleurs, l’armée a mené une perquisition et a fermé les bureaux de la radio du Hamas en Cisjordanie, « Radio Al Aqsa » à Ramallah et Hébron, a indiqué le indiqué le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l’armée.

En réalité, cette opération peut et risque de se retourner contre Israël. C’est d’ailleurs ce qui est étonnant dans cette affaire avec le silence de ceux qui disent être les amis d’Israël et qui se taisent. Même le journal Haaretz a critiqué cette folie, qui s’appuie, indique le journal, simplement sur « les déclarations du Premier ministre » (Benyamin Netanyahou)…En outre, explique le journal israélien, Il n’y a aucune preuve décisive, quant à ces mesures punitives.

 

Posted in: Actualité