VIDEO. France: Roger Cukierman, président du Crif, a déjà défendu les valeurs françaises ?

Posted on Juin 3, 2014 @ 19:00

26


Diantre. De qui se moque-t-on ? Depuis Roger Cukierman défend-il les intérêts français ? C’est une grande première. Pire, dans des incantations sans valeur, il affirme, sans vraiment connaître le suspect n°1 de la tuerie de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, en faisant son FN. mais, si c’était le FN, tout le monde allait crier au scandale. D’ailleurs, qui peut douter un seul instant que cet homme vote pour ce parti ? Souvenez-vous, Monsieur c’est « bien fait pour les arabes », simplement parce que le FN perçait dans les urnes et que Jean-Marie le Pen avait atteint le 2e tour des présidentielles. Nous étions en 2005. Ne jamais oublier cet épisode-là. 

Suite à l’arrestation de Mehdi Nemmouche, Roger Cukierman, président du Crif, souhaite que les djihadistes français qui ne «reconnaissent pas la moindre des valeurs de la République» soient déchus de leur nationalité française. Suivez la vidéo dès la 5′ minute. Que Cukierman arrête so cinéma, il n’a jamais défendu la France…

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

La déchéance de la nationalité est un processus qu’il faut maîtriser. Quand je vois ce mec en parler sans toutefois en comprendre les tenants et les aboutissants, même le journaliste qui l’interroge, je me dis que ces gens ont toujours vendu du vent et certains croient en leurs salmigondis. Dans quelles circonstances peut-on être  déchu de la nationalité ? Tout d’abord, précise le code de la nationalité, il faut avoir  « acquis la qualité de Français ». Or, Mehdi Nemmouche comme Mohamed Merah sont nés Français. Pour qu’un Français par acquisition soit déchu de sa nationalité, la loi est strictement encadrée par l’article 25 du code civil.

Bien plus, selon l’article 15 de la Déclaration universelle des droits de l’homme « tout individu a droit à une nationalité » et « nul ne peut être  arbitrairement privé de sa nationalité ». Un Français de naissance ne peut être  privé de sa nationalité. La déchéance ne vise donc qu’une catégorie de Français. Malheureseument, tant que des gens croiront qu’un arabe ou un noir n’est pas Français, il y aura toujours des déceptions comme lors de l’affaire M. Lies Hebbadj, ICI et LA, à qui le gouvernement par la voix de Hortefeaux voulait déchoir de sa nationalité française…

Posted in: Actualité