DONBASS. Lettre depuis sa prison d’Ayo Benes à la République populaire de Donetsk

Posted on Mai 27, 2014 @ 11:02

22


alexPar Alexandre Sivov

L’activiste Letton Ayo Benes, actuellement emprisonné à Riga la capitale a adressé aux dirigeants de la République populaire de Donetsk, un courrier. Dans ce dernier, il dit sa volonté de revenir vivre à Donetsk puisqu’il est victime d’un emprisonnement arbitraire dans sa patrie. Il demande donc la nationalité « donetskienne » et, sa demande a déjà été accepté par le Premier ministre de la République populaire de Donetsk Alexandre Borodaï. Que l’UE qui se réclame défenseur des droits de l’homme demande à la Lettonie de libérer cet homme.

Ayo Benes

Ayo Benes

Mon nom Ayo Benes. Je suis citoyen Letton. J’ai commencé à participer à la lutte politique il y a 15 ans dans la structure du Parti national-bolchevique letton. J’ai lutté contre le régime nationaliste bourgeois pour la justice nationale et sociale, ainsi que contre l’adhésion de la Lettonie à l’Union européenne et à l’OTAN.

L’adhésion de la Lettonie à l’Union européenne l’a conduit à l’appauvrissement complet. Près de 20% de la population ont été forcés de quitter le pays à la recherche de travail, et j’étais parmi eux. J’ai travaillé pendant plusieurs années en Angleterre, où j’ai rejoint le mouvement communiste.

Quant aux nationalistes de Maïdan, en Ukraine, pour moi, ce n’était pas une question de parti pris. Les nationalistes ukrainiens voulaient la même chose que les Lettons: écraser pas seulement les Russes, mais, en général, toute la population pro-Russie, dissocier l’Ukraine de la soeur Russe  et traîner le pays dans l’UE et l’OTAN. Les neonazis ukrainiens ne diffèrent pas tant que ça de ceux de Lettonie, à la seule différence que les premiers posent des actes d’agression en recourant à une violence sanglante.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

J’étais dans les rangs de l’auto-défense de Crimée et suis  fier d’avoir apporté ma contribution à ce grand événement historique: le retour de la Crimée dans la fédération de la Russie. J’ai également participé aux événements de Donetsk. Après ceux-ci, j’ai été expulsé de l’Ukraine par le SBU. J’ai essayé de revenir à Donetsk mais, j’ai été capturé à la frontière, torturé par le SBU et la Garde nationale puis, ils m’ont remis aux autorités lettones qui ont ouvert à mon encontre une affaire criminelle.

Actuellement, je suis interné dans la prison centrale de Riga. Accusé de faire appel au renversement violent du gouvernement et l’élimination de la souveraineté de la Lettonie. Je suis vraiment un ennemi du gouvernement actuel mais, un partisan des méthodes pacifiques de lutte. Or, la Lettonie a perdu sa souveraineté en adhérant à l’UE.

Avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir, je regarde la lutte du peuple du Donbass en vue d’obtenir leur droit de vivre par leurs propres lois, et non celles dictées par la junte de Kiev. Je veux participer à cette lutte. Cela ne veut pas dire que je veux déserter la Lettonie mais, de ces événements principaux, et dont dépend le sort du peuple russe, sont en train de se dérouler dans le Sud-Est de l’Ukraine. Si la lutte est victorieuse, les Russes de Lettonie, inspirés par cet exemple, reprendront courage.

Je demande donc la nationalité de la République populaire de Donetsk. Je jure d’être un citoyen fidèle, prêt à défendre la patrie, même par les armes.

Dans la vidéo en dessous, lorsqu’il était encore libre, l’activiste demande à Poutine d’aider les pro-russes du Donbass.

Regardez:

RDV: j’étais hier, sur la Voix de la Russie.

Traduction : A.S.

 

Posted in: Actualité