PERMIS DE TUER. Ukraine: à peine élu, l’oligarque Porochenko renie déjà ses engagements

Posted on Mai 26, 2014 @ 15:04

64


Petro Porochenko

Petro Porochenko

KIEV, Ukraine – Après avoir remporté haut-la-main les élections présidentielles en Ukraine, l’oligarque Petro Porochenko, roi de la confiserie (chocolat) et proche de l’ex président Viktor Ianoukovitch montre son vrai visage. Il a été ministre des Affaires étrangères et le puissant chef du conseil de sécurité nationale ce président. Il a fait ses premières déclarations et s’est copieusement moqué des Russes. Il avait promis de tendre la main aux séparatistes du Donbass. Mais, coup de théâtre avec sa première prise de parole.

Sa première mesure est donc de…poursuivre l’action punitive contre ceux qu’il nomme lui aussi « les terroristes » du Donbass, pour empêcher les insurgés de transformer l’est du pays en «Somalie». Le discours ne s’est pas adouci. Il a également déclaré que cette opération « anti-terroriste » ne peut pas et ne durera pas deux ou trois mois. Elle va continuer ».

Pour le nouveau facho élu démocratiquement sans les voix du Donbass et soutenu par l’Occident donc, tout est clair. Il indique qu’il va revigorer la capacité de combat de l’armée ukrainienne et renforcer le moral des forces de l’ordre. Il a même poussé le bouchon en arguant que ça se fera si aucun progrès sur le terrain des troupes ukrainiennes n’est atteint.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

Dans ces salmigondis du nouvel homme fort de Kiev, pris probablement entre l’étau des néo-nazis du Praviy sector et l’Occident, Moscou ne peut plus ignorer le Donbass et son combat pour la liberté et le refus du nazisme. Petro Porochenko vient de rater l’opportunité de ramener la paix. Il aurait mieux fait de rester derrière son chocolat. D’ailleurs, il y a des millions de dollars gardé en…Russie. Moscou les bloque actuellement.

Alors que la Crimée fait maintenant partie de la Fédération de Russie, et que Donetsk et Lugansk se battent contre Kiev, Porochenko ferait mieux de négocier. Mais, puisqu’il n’écoute que les deux mentors cités plus haut, il ne ramenera pas la paix et la situation risque encore de s’enliser davantage.

Posted in: Actualité