Browsing All Posts published on »mai 6th, 2014«

VIDÉO. Journal de Syrie du 06-05-2014. Commémoration de la fête des martyrs

mai 6, 2014

58

– Le chef du Parti syrien national social opposant, Ali Haydar: Les élections présidentielles sont une échéance nationale constitutionnelle – Le ministère de l’information: La présidentielle est une affaire intérieure syrienne. – Cinq blessés dans des attaques terroristes aux obus de mortier contre Alep, Damas et Hama – Traque de terroristes à Alep, Idleb et […]

UKRAINE. Les dernières nouvelles d’Odessa, ville meurtrie par la violence du pouvoir de Kiev

mai 6, 2014

93

Par Alexandre Sivov Hier, lundi, se sont déroulées à Odessa les premiers funérailles de six personnes tuées pendant le massacre antirusse du 2 mai. Dans ces décédés, un seul défunt dont connaît le nom, est le député du Conseil de la région d’Odessa, Vyacheslav Markin. Les proches des autres morts, par peur de représailles, n’ont […]

UKRAINE. Pourquoi le massacre d’Odessa a t-il si peu d’écho dans les médias ?

mai 6, 2014

111

Par Jack DION Directeur adjoint de la rédaction de Marianne et grand amateur de théâtre Curieusement, le carnage qui a eu lieu à Odessa, où quarante séparatistes ont péri dans l’incendie de la Maison des Syndicats, soulève peu de réactions. Pourquoi deux poids deux mesures dans l’émotion et la protestation ?

PERMIS DE TUER. Ukraine (vidéo): quand les Berkut humilient la junte des nazis de Kiev

mai 6, 2014

63

Internet est entrain de déshabiller considérablement la presse mainstream. La française, très alignée sur la dialectique officielle, celle du Quai d’Orsay, ne diffusera jamais cette vidéo qui en dit long sur la déconfiture des usurpateurs de Kiev qui tuent leur propre peuple avec l’aval tacite de l’Occident. Cet occident-là, donneur de leçons. Le silence assourdissant […]

ÉCHEC CUISANT. « 24 jours, la vérité sur l’affaire Halimi » : le film fait un flop

mai 6, 2014

90

L’histoire est triste et ça devrait servir de leçon aux pompiers pyromanes de l’antisémitisme. Au lieu de profiter de la vitrine médiatique, de l’écho qui a raisonné dans tous les médias pour présenter l’histoire d’Ilan Halimi, film présenté en avant-première à l’Elysée, les divagations morbides et mortifères du réalisateur ont tout gâché.