SUCCESS STORY. Best-seller: « Le Christ selon l’Afrique » de Calixthe Beyala en marche

Posted on Avr 4, 2014 @ 10:00

6


Calixthe Beyala

Calixthe Beyala

« Le Christ selon l’Afrique » de Calixthe Beyala est entrain de faire un véritable carton en librairie. Au moment où la crise frappe vivement l’industrie du livre, pouvoir en vendre aujourd’hui par milliers, est un exploit. Néanmoins, il faut avouer que ce dernier opuscule de la romancière ne peut laisser personne indifférent.  À travers l’héroïne Boréale et des affres de sa génération, entre emballements et faux espoirs, une trame de haute voltige.

Boréale voit dans sa jeune existence, les soubresauts d’une vie difficile. Entre des intrusions maladives de ses proches, notamment sa mère acariâtre, un amant encombrant mais attachant et tout le reste, ce roman vous prend aux tripes. Coup de théâtre, flash-back, rencontres improbables. Une littérature puissante, une force littéraire indéniable. Le sens de la formule poussée à l’optimum, le mot juste.

« Le Christ selon l’Afrique » de Calixthe Beyala est aussi un refrain à l’amour. Une symphonie de couleurs. Un appel au sens critique des petits matins de Douala, à Kassalafam. La critique est unanime. Lire ce roman c’est l’adopter. Il peut même devenir votre livre de chevet, comme ce papy Sarthois qui en fait une lecture tous les 3 jours, dit-il. Sorti en librairie il y a un mois jour pour jour, son succès est un plébiscite.

Mot de l’éditeur:

Boréale n’a que vingt ans mais des problèmes à revendre, entre un amoureux infidèle, une patronne dépressive, une tante qui veut lui faire porter son enfant et une mère qui la dénigre constamment. Dans ce quartier populaire de Douala où elle habite, on s’enthousiasme comme on déteste, selon le dernier tribun qui a parlé, et des tribuns il y en a à tous les carrefours, des prophètes surtout qui hypnotisent la foule par leurs prières, leurs transes et leurs promesses mirifiques, attirant chaque jour davantage de croyants. Boréale, elle, ne croit en rien et ne veut obéir à personne mais en a-t-elle la liberté ?

Dans cette chronique savoureuse de la rue africaine, Calixthe Beyala, Grand Prix de l’Académie française pour Les honneurs perdus, poursuit avec sa verve inimitable une œuvre littéraire inclassable, célébrée et étudiée dans de nombreux pays.

Ce roman vaut son pesant de cacahuètes.

Le Christ selon l’Afrique (mars 2014)

Format : 205 mm x 140 mm

272 pages

EAN13 : 9782226256010

Prix : 19.50 €

 

Posted in: Actualité