PROPAGANDE AMERICAINE. Ukraine: « la Russie prête à attaquer l’Ukraine à l’est »

Posted on Mar 24, 2014 @ 8:57

29


Les passements de jambes de Barack Obama ne trompent personne. Montée en boucle, la nouvelle propagande américaine, alarmante à souhait, indique que  l’Ukraine affirme que les troupes russes sont prêtes à l’attaquer à tout moment et que le risque de guerre entre les deux pays s’accroît, pendant que l’armée russe renforce son emprise sur la Crimée. Une falsification alors que ce sont les Ukrainiens de l’est qui montrent leur volonté à rejoindre la Russie. La vraie question est de savoir à qui la faute ?

Quand le clown et usurpateur fasciste Andrii Dechtchitsa « ministre ukrainien des Affaires étrangères » affirme sur la chaîne américaine ABC que:« La situation est même plus explosive qu’elle ne l’était il y a une semaine », c’est une légende urbaine. Les « qui » ont donc créé cette situation ? L’urgence est de rétablir les vrais droits, c’est à dire le rétablissement du président Viktor Ianoukovitch…Comment peuvent-ils penser qu’un coup d’état peut passer comme une lettre à la poste ? 

carteLe mensonge à l’optimum, chevillé au corps, Andrii Dechtchitsa déclare, toujours sur la chaîne américaine ABC « À l’heure actuelle, si des troupes russes envahissaient l’Ukraine depuis les régions orientales, il serait difficile de demander aux Ukrainiens vivant là-bas de ne pas répondre à cette invasion militaire ». De quels Ukrainiens parlent-ils ? Ne voient-ils point ce qui se passe à Odessa, Donetsz ou Khirkov ? Ceux qui manifestent en faveur de la Russie ne sont-ils pas Ukrainiens ? Ce déni les perdra !

À quelques encablures de là, en Pologne, on dit craindre l’arrivée des troupes russes. Paris s’engage même à envoyer deux avions. On atteint là, les sommets du mensonge. Ils ont créé le désordre en Ukraine et, incapables de pouvoir rétablir l’ordre, ils agitent le chiffon rouge. Lâches juqu’au bout des ongles, pour eux, la faute c’est toujours les autres. Amusant de voir ces nazillons entrer par effraction dans la tête de Poutine, comme ce soi-disant secrétaire du conseil de sécurité nationale et de défense de l’Ukraine, Andriï Paroubiï, qui déclare: «Le but de Poutine n’est pas la Crimée, mais toute l’Ukraine […] Ses troupes massées à la frontière sont prêtes à attaquer à tout moment ».

Tout ce cirque nauséabond, après les envolées lyriques d’un conseiller à la sécurité nationale du président Barack Obama sur les ondes de CNN où, il évoque l’hypothèse d’une invasion russe dans l’est de l’Ukraine. En plein délirium tremens, l’Occident joue dans la surenchère pour faire croire qu’il a raison. Certains n’hésitent même pas à pousser le bouchon en invoquant une percée russe jusqu’en…Moldavie.

Secrètement, (voir carte du Washington Post au dessus), la présence depuis des années des forces russes en Transnistrie, où, il y a 440 soldats de maintien de la paix, fait même croire que, l’Ukraine est encerclée. Mais, quand on veut faire la guerre, il est urgent de prévoir ses arrières. Non, Moscou ne veut envahir personne mais ne laissera certainement pas les russophones et les russophiles se faire massacrer à Kiev. Les choses sont donc claires et le jeu morbide américain réduit les Européens en esclavage…

Posted in: Actualité