CAMEROUN – NÉCROLOGIE. Le Docteur Charles Ateba Eyene casse sa pipe

Posted on Fév 22, 2014 @ 9:43

43


L’espoir est malheureusement très vite tombé. On a un temps espéré qu’il résistera à l’appel des ancêtres. Hélas, la confirmation du décès du Dr. Charles Ateba Eyene vient d’être faite par le Directeur du CHU en personne, aux environs de 20h40.

Le Dr. Charles Ateba Eyene

Le Dr. Charles Ateba Eyene

 

Qu’on l’aimait ou pas, Charles Ateba Eyene aura marqué les camerounais par ses coups de gueules y compris dans son propre camp. Le dernier en date fut donné lors des dernières élections couplées législatives et municipales. Fidèle à lui-même, il qualifiera de grosse erreur politique, l’acceptation par les instances de son parti, le  Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), qu’une détenue (Haman Adama,) de Nkondengui (Prison centrale de Yaoundé) soit de la campagne électorale pour son parti, en échange du remboursement des sommes volées. Une posture permanente dans la dénonciation publique et tonitruante des manquements de son propre camp, qui lui aurait d’ailleurs valu quelques menaces d’éjection du dit Parti.

Il aura commis plusieurs livres à son actif dont le plus célèbre restera son fameux :Les paradoxes du « Pays Organisateur » : élites productrices ou prédatrices. Il a également mené plusieurs combats sociétaux de ses propres dires. Notamment l’’interdiction de l’homosexualité et la dénonciation de la recrudescence des sectes (franc maçonnerie, rose-croix etc.) comme moyen par excellence de la promotion sociale et professionnelle.

Sa voix aiguë, et forte, qui donnait l’impression qu’il avait raison sur les sujets qu’il abordait sur des plateaux télé ou radio, même si de loin souvent convaincante aux yeux d’observateurs avertis, avait fait de lui le chouchou de nombreux camerounais. Certains confrères n’hésitaient d’ailleurs pas à dire qu’avec lui sur un plateau télé ou radio, l’audience va être assurée.

Enseignant à l’IRIC (Institut des relations internationales du Cameroun) de Yaoundé, et membre suppléant au comité centrale du RDPC, Charles Ateba Eyene était un petit caillou pour nombre de ses camarades de Parti, et une idole pour la classe populaire et nombre de ses étudiants, désormais orphelin de celui qui n’avait pas sa langue dans sa poche pour dire ce qui l’agaçait. Ses lettres de dénonciations de l’attitude « irrespectueuse » de certains hauts cadres de son parti, qu’il adressait publiquement au Président Paul Biya sont encore fraîches dans nos mémoires.

Il avait moins de 50 ans au moment où il quitte brusquement cette vie. Un âge où ailleurs, on affine ses stratégies de combat pour les causes défendues. Il laisse orphelin, plusieurs enfants. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère.

Un commentaire émouvant de Nadialy Bam’s (photo)

Charles Ateba Yene…Toi ce guerrier de lumière, tu as finalement rejoint la lumière là où t’attend ton épouse partie plus tôt. Ce monde était très obscur pour toi, ton âme a quitté ces ténèbres terrestres pour s’élever vers la lumière.

Nos ancêtres ont balayé des boulevards pour toi. Ils ne t’ont pas compris, ils n’ont pas compris le grand homme que tu étais, modèle de convictions et surtout d’humilité dans un environnement ou l’apparence est reine et l’argent principal étalon de mesure au mépris de l’Être.

Je suis atterrée par ton départ…cependant, j’élève mes prières pour toi vers le Très-Haut, j’envoie du vin de palme et de la kola pour les ancêtres…Je vois d’ici les haies de Tam-tam qui accueillent l’homme que tu fus ici-bas : GRAND !!!

De là-haut, veillez ta femme et toi sur vos enfants désormais seuls… Vanitas vanitatum et omnia vanitas… !

[source]

Posted in: Actualité