QUENELLE. « Affaire Sakho »: Dieudonné se paie (encore) tous les médias mainstream

Posted on Nov 27, 2013 @ 12:45

36


mamadou

Demain, la nouvelle vidéo mise en ligne il y a deux jours par l’humorite Dieudonné battra probablement le million de visiteurs. C’est une constance, l’humoriste Dieudonné arrive toujours avec maestria à faire dresser les cheveux de ses détracteurs. Le problème c’est qu’il l’annonce continuellement, comme à la fin de la vidéo en dessous et, malgré tout celà, comme des moutons, ils le suivent. Vouloir classer Dieudonné dans le camp des politiques a été une erreur, et ceci a plombé la communication des médias. Quand certains leaders d’opinion supposés ont décrété qu’il n’était plus humoriste, ils se sont tirés, comme des grands, une balle dans le pied puisque Dieudonné continue de remplir les salles à travers toute la France. Avez-vous déjà vu un homme politique qui fait payer ses meetings ? C’est là que réside l’erreur des pourfendeurs de l’humoriste.


Entrer par effraction dans la tête des autres.

Et maintenant, après la virée des quenelliers basketteurs, et même footballeurs, voici venu le tour du nouvel héros national, Mamadou Sakho, l’un des acteurs majeurs de la qualification des Bleus pour le Mondial 2014 au Brésil, de prendre la pose avec l’humoriste. Là, ne pouvant pas lyncher Mamadou Sakho, la presse entre par effraction dans sa tête et accuse l’humoriste Dieudonné de l’avoir trompé. La belle histoire avec une hypocrisie de bas étages. Sakho a quitté la France il y a juste quelques mois pour l’Angleterre. Ne connaît-il pas les sportifs qui ont posé avec Dieudonné ? Qui peut, aujourd’hui, en France, passer à côté du lynchage de l’humoriste ? Dix ans que ça dure…

« Le moi est haïssable » mais parfois utile.

C’est Blaise Pascal qui disait que « Le moi est haïssable » mais, il est quand même grand temps que certains disent « selon moi », au lieu de chercher à entraîner tout le monde dans leurs délires. Quand, en pleine crise existentielle, Yann Barthès, le mec qui présente le Petit Journal de Canal+, parce qu’il a peur de perdre son emploi, crie au scandale et dit qu’il a été trompé, lui qui aime bien piéger les gens, c’est limite. D’ailleurs, tout le monde sait que c’est mensonger.  Non, les sportifs qui posent avec l’humoriste Dieudonné le font en leurs âmes et conscience. Ce sont des adultes et, ils savent ce qu’ils font simplement parce que ce geste est tout sauf un salut nazi inversé. C’est une invention improbable, ridicule et surtout enfantine dont personne ne croit un seul mot. Ainsi, la presse, ne sachant sur quel pied danser avec la déferlante de la quenelle, fait passer certains pour des naïfs, de peur d’avoir tout le monde à dos. Elle a son bouc émissaire, Dieudonné, et c’est donc suffisant.

Qui parle trop est sujet à mentir

A trop chercher à interpréter les faits et gestes de l’humoriste Dieudonné, pire, sans la moindre réflexion, Pierre reprenant Paul et Paul reprit par Marie, on atteint le fond. Récemment, on a vu des consultants qui ont tellement voulu lyncher l’ex capitaine de l’équipe de France de football Patrick Evra que, finalement, ils se sont ridiculisés. Depuis dix ans, les détracteurs de l’humoriste ont au moins réussi une chose, c’est de l’interdire des médias. Certains commentateurs savent même qu’on trouve grâce aux yeux des décideurs, quand on tire à boulets rouges sur l’humoriste. Alors, ils tombent à bras raccourcis sur le comique à chaque fois qu’il fait quelque chose. Malheureusement, ils le rendent encore plus forts. C’est le comble…Dieudonné a compris qu’il avait  à faire à des clowns grimés en journalistes et en joue au maximum. C’est aussi ça son génie…Chapeau bas !

Déceler le bon grain de l’ivraie

Pierre Menès refuse de tomber dans le panneau de cette arnaque de la quenelle dans laquelle La Licra veut entraîner la France entière avec une interprétation mensongère. Et les autres ? C’est bien dommage. Dieudonné, on peut l’aimer ou le détester mais, sur cette affaire de la quenelle, on lui fit un mauvais procès…

Posted in: Actualité