COALITION ISRAELO-ARABE ? Comment Netanyahu va provoquer un tsunami arabe

Posted on Oct 4, 2013 @ 17:05

117


ruse

Avec ce qui se passe en Libye ou en Tunisie, des démocraties de pacotille, il faut avouer que le « printemps arabe », vaste fumisterie, n’a jamais existé. Pire, il est probable que le véritable commence. En effet, l’improbable coalition que veut mettre en place le premier ministre israélien par ruse et isolement, va sans aucun doute achever encore un peu plus la Nation arabe ou plutôt les monarchies du Golfe risquent de vivre leurs dernières heures.

Sachant que ce sont des dictatures argentées, Israël, s’étant assujeti les Etats-Unis après le discours à l’emporte-pièce de Benjamin Netanyahu lors de la 68e assemblée générale des Nations unies, fait planer une menace iranienne sur les pays du Golfe persique/arabique. Il faut leur faire croire que si d’aventure, l’Iran développe sa bombe, ce n’est pas seulement pour détruire Israël, mais aussi elles, ces monarchies. Un calcul ridicule et audacieux, qui prouve, si tel n’était pas le cas, que le leader israélien croit que les autres ne réfléchissent pas.

L’Arabie saoudite qui aurait répondu favorablement à l’invitation d’Israël se retrouvera en porte-à-faux, d’une part, avec l’Iran dont le nouveau président a été convié à la Kaaba prochainement, et d’autre part, avec son propre peuple. Après la parade de l’ex émir du Qatar à Gaza, le Hamas, après sa trahison du Gouvernement syrien qui est l’un des seuls pouvoirs arabes à l’avoir soutenu contre vents et marées, montrera au grand jour sa duplicité. Si ces états-là prennent en compte les salmigondis de Netanyahu, leurs différents peuples leur demanderont pourquoi, l’Iran qui ne les a jamais attaqué, serait une menace et, pourquoi rien sur la Palestine.

Honteuse et confuse, la Maison Blanche a reconnu elle-même que les sanctions contre l’Iran sont contre-productives. Elles pénalisent d’ailleurs de nombreux Gouvernements occidentaux. Comme chacun sait, si Renault a des difficultés, c’est d’abord en partie à cause du mot d’ordre américain pour des sanctions contre l’Iran. Avec l’offensive diplomatique initiée par le nouveau président iranien Hassan Rouhani, comme je le disais tout à l’heure lors d’un entretien avec la radio iranienne francophone (IRIB), Israël est complètement perdu. Du moins, c’est Netanyahu qui est perdu parce que sa politique consiste à avoir des ennemis. Sans ennemi, il est perdu.

Posted in: Actualité