AFRIQUE. Zimbabwe. Mugabe: «Ceux qui sont choqués par la défaite peuvent aller se faire pendre s’ils le souhaitent»

Posted on Août 12, 2013 @ 14:01

12


Robert Mugabe

Robert Mugabe

Robert « Bob » Mugabé, 89 ans et toutes ses dents, le président tout juste réélu, victime actuellement d’une campagne de dénigrement dans les médias occidentaux, contre-attaque. S’exprimant aujourd’hui, il a envoyé ballader les Britanniques, au fait de la guerre médiatique contre lui. Conforté, suite à l’élection présidentielle, par l’avis positif de l’ancien président nigérian Obasanjo et surtout celui du président sud-africain Zuma, Bob assure, avec la verve qu’on lui connaît, que l’élection a été démocratique. Quant à l’opposition, elle conteste les résulats, accusant le pouvoir de fraudes massives.

Le président zimbabwéen Bob Mugabe, un vieux de la vieille,  a donc conseillé lundi à ceux qui contestent devant la justice sa large victoire aux élections du 31 juillet d’«aller se faire pendre». Il s’est insurgé contre le suprémacisme occidental, accusant surtout le Royaume uni de vouloir tout diligenter au Zimbabwe, qui est un pays indépendant et non une colonie britannique. Il s’exprimait  à l’occasion de la fête célébrant les héros de la lutte pour l’indépendance.

«Ceux qui sont choqués par la défaite peuvent aller se faire pendre s’ils le souhaitent. Nous ne reviendrons jamais sur notre victoire»

«Nous leur livrons la démocratie sur un plateau. C’est à prendre ou à laisser, mais le peuple a fait un acte démocratique»

Son adversaire malheureux, le Premier ministre Morgan Tsvangirai, a déposé vendredi un recours devant les tribunaux pour tenter de faire invalider le scrutin, estimant que les listes électorales avaient été manipulées pour favoriser la victoire du président sortant. Mugabe a été réélu au premier tour avec 61% des voix, contre 34% à Morgan Tsvangirai.

Posted in: Actualité