Syrie : armer les terroristes en Syrie, c’est armer al-qaïda car, l’ASL est morte.

Posted on Juil 12, 2013 @ 17:50

61


Ryad al-Assad

Ryad al-Assad

Depuis que nous essayons de couvrir tant bien que mal le conflit syrien, avec vous déjà appris par nous que l’ASL a été attaquée ou que ses combattants ont été confrontés à l’armée syrienne ? Jamais vraiment, à quelque exception près, au début du conflit quand certains déserteurs étaient capturés ou tués.Mais, depuis, plus rien, quand on entend parler de l’ASL, il s’agit toujours d’un règlement de compte entre bandes.

On se souvient que le traître et renégat Ryad al Assad, chef de l’ASL, avait été victime d’un attentat qui a failli lui coûter la vie à Deir Ezzor. Des soupçons s’étaient portés sur le Front al-Nosra, le groupuscule terroriste très au fait des combats en Syrie. Sans le nommer, Al Assad avait déclaré qu’il y a beaucoup de gens qui veulent sa peau, notamment ceux qui ont intenté à sa vie. Le Front al-Nusra, financés par le Qatar et l’Arabie saoudite fait concurrence à l’ASL. Ce n’est qu’une bonne nouvelle pour le Gouvernement syrien de savoir que ces gens se bouffent entre eux.

L’ASL n’existe que dans les rêves de destruction de la Syrie. Armer ces gens, c’est armer Al-Qaïda. A Alep, la banlieue de Damas, Homs, Lattaquié ou Edlib, ce qu’on constate sur le terrain, c’est que ces gens travaillent ensemble et ont un signe de ralliement. Faut pas s’y méprendre, l’Occident aime bien ce que fait vivre ses chimères. Comment expliquer à ces gens qu’ils soutiennent ceux qui mettront le feu chez eux ? Comment leur expliquer qu’ils sont à la rue en parlant de modérés qu’il faut armer ?

Hier, le voyou Mohamed Kamal Hamami, plus connu sous son nom de terroriste Abou Bassel Al-Ladkani, a été tué à Lattaquié par le groupe Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), lié à Al-Qaida, a … l’ASL ou ce qui reste un petit groupuscule qui travaille avec les groupes terroristes, juste en tant que consultant. Ce dernier, membre du Conseil suprême militaire des soi-disant rebelles « participait à une réunion dans le grand port syrien avec des militants de l’EIIL ». Ah, la preuve ! La presse mainstream écrit la phrase en gras, prouvant que sur le terrain, l’ASL travaille en collaboration avec Al-Qaïda mais ne pèse plus/pas.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

Selon nos informations, lors de cette réunion, ce chef de l’ASL aurait dit à ses interlocuteurs de se taire car, sans eux, l’ASL, ils n’arriveront pas à bou de l’armée syrienne. Il leur aurait dit ceci : « Arrêtez vos plans bidons. Vous savez très bien que nous, nous aurons des armes sophistiquées et vous, pas. Alors, essayez de nous écouter ». Il a osé dire la vérité mais, la réalité est encore plus inquiétante.

Le groupe Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et le Front al-Nosra tiennent le terrain dans les zones dites « libérées » en Syrie. L’ASL est releguée au second plan et, ce n’est pas en les armant, eux, que la situation changera. Pourquoi ? Simplement parce que ces gens travaillent et pactisent avec ces groupes terroristes. Ne pas le reconnaître est d’une hypocrisie abyssale et simplement une folie, après l’aveu même de la participation à la réunion de cet imminent membre de l’ASL avec les terroristes.

Même Saint-Thomas, l’homme qui ne croyait qu’après avoir vu, acceptait ses erreurs. Mais là, avec les autistes qui portent en plus des oeillères, cette affaire va mal se finir. L’armée arabe syrienne poursuit son nettoyage et, les terroristes retrouveront bientôt, chacun, son pays d’origine. On va bien rigoler quand leurs financiers voudront mettre la pression sur l’Occident avec leurs soldats qui reviendront vivant de Syrie…

Posted in: Actualité