AFFAIRE SNOWDEN. Venezuela et Nicaragua accordent l’asile à l’Américain

Posted on Juil 6, 2013 @ 8:08

63


Nicolas Maduro et Daniel Ortega

Nicolas Maduro et Daniel Ortega

A force de parler d’une même voix, ce qui fait sa puissance actuelle, l’Amérique latine est entrain de devenir le continent de la liberté et de la démocratie, après des années de braises que véhiculait les Etats-Unis. Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, ont tous deux affirmé hier, qu’ils étaient disposés à accorder l’asile à l’ex-consultant de l’Agence de la sécurité américaine Edward Snowden.

C’est une très bonne nouvelle, au moment où Mocou a fait preuve, par la voix de Vladimir Poutine, de frilosité. C’est vrai que les enjeux étaient assez importants et par conséquent, était-il nécessaire de protéger un seul homme ? C’est la real politik, au moment où, Edward Snowden est bloqué depuis 13 jours dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo. Il s’agit maintenant de voir comment procéder car, rien n’est aisé dans sa situation. Quel avion prendra-t-il ? Quel passeport utilisera-t-il ? Ces deux  pays vont-ils lui accorder des passeports diplomatiques sachant néanmoins que les Etats-Unis sont capables de violer les accords internationaux ?

Hugo Chavez, d’où il est, doit être fier de son successeur, qui ne déroge pas à la règle de la justice. En effet, c’est au cours de la célébration de l’indépendance du Venezuela qu’il a annoncé qu’il accordait « l’asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l’empire le plus puissant du monde, qui s’est déchaînée sur lui ». Tout un symbole. Véridique, surtout.

Quant à Daniel Ortega le président du Nicaragua, il a déclaré: « Nous, nous sommes ouverts et respectueux du droit d’asile et il est clair que si les circonstances le permettent, nous recevrons Snowden avec grand plaisir et lui donnerons l’asile ici au Nicaragua ».

Une vraie leçon d’humanité face au cynisme et à la faiblesse des nations occidentales, qui sautoproclament abusivement défenseurs des droits de l’homme. On sait désormais où est la vérité…Ah, si le frère Guide Mouammar Kadhafi avait été sud américain !

Viva Maduro y Ortega !

Posted in: Actualité