GUERRE AU MALI. Incroyable mais vrai: On paie les gars qui tuent nos soldats. Un 6e est mort.

Posted on Avr 29, 2013 @ 23:59

18


François Mali

Selon le site de l’Elysée, parlant de François papa Mali:

Le président de la République a appris avec une grande tristesse la mort au combat d’un équipier commando du 1° régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Bayonne, survenue cet après-midi dans l’extrême nord du Mali. Le chef de l’Etat adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et leur témoigne le respect de toute la Nation.

Toujours, dans le cadre de la Défense, François Hollande a reçu hier matin les membres de la commission du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, présidée par Jean-Marie Guehenno. Il a été question de l’autonomie stratégique de la France en termes de défense et de sécurité nationale reste une condition de notre indépendance nationale, et des restrictions budgétaires. Mais, le plus drôle est en dessous.

«On paie les gars qui nous tirent dessus», constate Christophe Guilloteau, député UMP, en révélant que l’armée française a mis la main sur des documents de Pôle Emploi dans les caches des islamistes au nord du Mali. «Vous savez ce que nos soldats ont découvert dans les caches des islamistes, au beau milieu du massif des Ifoghas, dans le nord du Mali ?» demande Christophe Guilloteau, député UMP et surtout membre de la Commission de défense de l’Assemblée nationale, sourire en coin. «Peut-être les fusils, les missiles sol-air ou encore les mortiers que la France avait généreusement distribués en 2011 aux insurgés libyens pour détrôner Mouammar Kadhafi», lui répondons-nous. «C’est le cas, sourit Christophe Guilloteau. Mais ce n’est pas tout. En fait, ils sont tombés sur des circulaires vierges de Pôle Emploi dans les caches des islamistes. Vous vous imaginez. Il y avait des chômeurs français, des gens qui recevaient de l’argent de l’Etat français en face de nos propres hommes. On paie des gars qui nous tirent dessus.» Un comble qui ne fait sourire personne à Paris. ….

Lire l’ensemble de l’article au format pdf (hébergé sur le site de l’Adefdromil)

Posted in: Actualité